Korhogo, le 04 août 2023- Le projet de conception, de construction, d’équipement et d’assistance à la maintenance et à l’exploitation de sept établissements de formation professionnelle en Côte d’Ivoire, d’un coût d’environ 146,6 milliards de FCFA et lancé dans le cadre du deuxième Programme social du gouvernement (Psgouv 2), verra la mise à disposition de sept établissements de formation professionnelle d’ici avant fin 2025 au profit de 5 600 apprenants en formation initiale diplômante.

Trois de ces établissements, notamment le Lycée professionnel de Kong d’une capacité de 500 places, le Centre multisectoriel de Korhogo d’une capacité de 1 000 places et le Centre de formation professionnelle de Gbéléban d’une capacité de 300 places, ont été visités les jeudi 03 et vendredi 04 août 2023 par une équipe de la Coordination générale du PSGouv conduite par le Coordonnateur général, Non Karna Coulibaly et une équipe du ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage conduite par le conseiller technique, Fofié Koffi.

Ayant pour spécialités la transformation et contrôle qualité en industrie agroalimentaire, machiniste agricole et réfrigération et conditionnement de l’air, le Lycée professionnel de Kong construit sur 5 ha pour une superficie totale de 28 ha, enregistre un taux d’exécution de 28%. Quant au Centre multisectoriel de Korhogo bâti sur 14 ha pour une superficie totale de 21 ha et dont les travaux sont avancés à hauteur de 29,39%, il porte sur les filières électricité d’équipement, électronique, maintenance véhicules et engins, chaudronnerie soudure, maintenance mécanique agricole, mécanique moto, bâtiment et travaux publics et transformation et contrôle qualité en industrie agroalimentaire. Pour ce qui est du Centre de formation professionnelle de Gbéléban évolué à 36%, les apprenants seront formés en agriculture, élevage, machiniste agricole et mécanique moto. Il est construit sur 4,5 ha pour une superficie totale de 10 ha.

Construits en fonction des potentialités socioéconomiques et des plans de développement des différentes régions concernées, ces établissements sont dotés, entre autres, de salles d’atelier, de laboratoires, de cantine, d’internat pour les apprenants, de logements pour le personnel administratif, d’une aire de jeux, d’une pompe à eau, d’infirmerie, etc.

Content de ces travaux, Non Karna Coulibaly a relevé que ’’la consistance du matériau de construction utilisé par l’entreprise de construction est de qualité. Ce qui augure de la durabilité des infrastructures’’.

Il s’est également félicité ’’de l’utilisation de la main d’oeuvre locale sur les sept différents chantiers où les travaux se font jour et nuit et 7j/7’’.

Selon Fofié Koffi, le taux d’exécution global de l’ensemble des sept établissements professionnels est évalué à 24,82% et devrait atteindre 50% d’ici à fin décembre 2023.

Il a indiqué qu’il est prévu la formation de 199 formateurs dont un premier groupe se rendra en Chine le 18 août prochain pour quatre mois et revenir faire profiter leur expertise aux futurs apprenants.
Le conseiller technique du ministre Koffi N’Guessan a dit qu’en plus des formations initiales diplômantes, il sera organisé ’’des formations qualifiantes de courte durée à visée d’insertion dans ces établissements de formation professionnelle.

’’Pour la formation diplômante, l’âge minimum requis est de 14 ans et le niveau minimum est la 5ème. Pour la formation qualifiante, le postulant doit juste savoir lire et écrire. Et les formations vont de trois à neuf mois, voire un an’’, a-t-il expliqué.

Pour rappel, ces sept établissements professionnels qui viendront s’ajouter aux 67 établissements professionnels et techniques existants, s’inscrivent dans le cadre des deux programmes phares du ministère, notamment l’École de la deuxième Chance et l’Académie des talents, dont l’objectif est de repenser et de revaloriser l’enseignement technique et professionnel pour en faire un laboratoire de compétences au profit des jeunes diplômés, déscolarisés avec ou sans qualification animés par le désir de reconversion.

C’est le 24 janvier 2022 que le Premier Ministre Patrick Achi avait officiellement lancé à Ebimpé (Anyama), les travaux de construction des sept établissements de formation professionnelle. Les quatre autres sont la Cité de la formation professionnelle d’Ébimpé, le Lycée professionnel de Yamoussoukro, le Centre de formation professionnelle de Dabakala et le Centre multisectoriel de Diabo (Bouaké).

Advertisement

8 Commentaires

  1. Fantastic goods from you, man. I’ve understand your stuff
    previous to and you are just too wonderful. I really like what you’ve acquired here, certainly like what you’re stating and the way in which you say it.
    You make it enjoyable and you still take care of to keep it wise.

    I can’t wait to read far more from you. This is
    really a wonderful web site.

  2. Great items from you, man. I have keep in mind your stuff prior to and you’re simply
    too magnificent. I really like what you have got here, certainly like what you are saying
    and the way in which wherein you say it. You make it enjoyable
    and you still take care of to stay it sensible.
    I can’t wait to read far more from you. That is actually a great website.

  3. Hi there are using WordPress for your blog platform? I’m new to the blog world but I’m trying to get started and set up my own. Do you require any
    html coding expertise to make your own blog?
    Any help would be really appreciated!

  4. Its like you read my thoughts! You seem to grasp so much approximately this,
    like you wrote the ebook in it or something.
    I think that you just could do with a few percent to drive the message
    house a bit, however instead of that, this is fantastic
    blog. An excellent read. I will certainly be back.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici