Selon un décompte, ce sont plus de 100.000 migrants qui ont traversé la Manche depuis 2018. Un record a été atteint en 2022. En Méditerranée, les ONG chiffrent à plus de 1.800 le nombre de morts depuis le début de l’année 2023.

Plus de 100.000 migrants ont traversé illégalement la Manche à bord de petites embarcations depuis 2018, malgré la fermeté affichée par le gouvernement britannique, qui multiplie les déboires dans sa politique contre l’immigration clandestine selon un décompte réalisé par l’AFP.

Jeudi, ce sont 755 migrants ayant effectué la périlleuse traversée vers les côtes anglaises qui ont été repérés – un record journalier depuis le début de l’année – selon le ministère britannique de l’Intérieur.

Des chiffres portent le total à 100.715 depuis que le Royaume-Uni a commencé en 2018 à compter ces traversées, effectuées surtout depuis la France. Le verrouillage du port de Calais et du terminal Eurotunnel, rendant plus difficile voire impossible de faire passer des migrants dans des camions, avait alors vu les passeurs opter pour la voie maritime.

Le franchissement de ce seuil a coïncidé avec une nouvelle déconvenue pour le gouvernement conservateur dans le déploiement de l’un des dispositifs phares de sa politique de lutte contre l’immigration clandestine: l’utilisation d’une barge à quai dans le sud-ouest de l’Angleterre pour réduire la facture de l’hébergement des demandeurs d’asile.

Un record en 2022

Le Premier ministre conservateur Rishi Sunak a promis de « stopper les bateaux », alors que les sondages prédisent une victoire de l’opposition travailliste aux élections législatives attendues l’année prochaine.

Détroit parmi les plus fréquentés au monde, la Manche est régulièrement le théâtre de naufrages mortels de petites embarcations sur lesquelles les migrants s’entassent après avoir payé à prix d’or des passeurs pour la traversée. Vingt-sept personnes ont ainsi perdu la vie en novembre 2021. En décembre dernier, un naufrage a fait au moins quatre morts.

Jeudi, 17 migrants ont été sauvés après être passés par dessus bord, selon le ministère britannique de l’Intérieur.

Malgré les promesses du Brexit de « reprendre le contrôle » des frontières, le nombre de migrants qui ont réussi à arriver sur le sol britannique à bord de petites embarcations a connu un record en 2022, avec 45.000 personnes.

Depuis le début de l’année, ils sont 15.826, suggérant une tendance à la baisse.

1800 morts en Méditerranée depuis le début de l’année

Mais la Manche n’est pas le seul lieu de passage des migrants. En Méditerranée, ce sont plus de 20 000 décès qui ont été enregistrés depuis 2014. À cela s’ajoutent les naufrages « invisibles », ceux où les bateaux sont portés disparus et pour lesquels il n’y a aucune trace de survivants, de corps ou d’opérations de recherche et de sauvetage en cours. « Il est très probable qu’il y ait beaucoup plus de naufrages que ceux dont nous avons connaissance, c’est cela ma vraie crainte », a précisé mercredi l’attaché de presse de l’OIM en Italie, Flavio Di Giacomo, à l’AFP.

Le premier trimestre 2023 avait déjà enregistré un record de décès depuis 2017. Entre janvier et mars, 441 personnes ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe. La fragilité des bateaux combinée aux conditions météorologiques difficiles inhérentes à la Méditerranée ne laissent que très peu de chance de survie aux migrants.

Depuis le début de l’année, l’ONG SOS Méditerranée dénombre, par exemple, 1.800 morts, des chiffres supérieurs à ceux des années précédentes.

L’ONU, qui tient le compte, estime que le nombre de décès observé sur la route migratoire la plus meurtrière du monde, en Méditerranée centrale, a doublé depuis l’année dernière à la même période.

(avec AFP)

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici