Les États-Unis ont annoncé mercredi qu’ils étaient prêts à reprendre leur coopération avec le Niger, à condition que le régime militaire arrivé au pouvoir en juillet s’engage à une transition courte et crédible.

La secrétaire d’État adjointe américaine aux affaires africaines, a rencontré plusieurs responsables nigériens à Niamey, dont le Premier ministre, Ali Mahaman Lamine Zeine. Les militaires au pouvoir au Niger proposent une période de transition de trois ans maximum, mais les États-Unis souhaitent une transition plus courte, de l’ordre d’un an.

Le sort du président déchu, Mohamed Bazoum, est également en discussion. Les États-Unis ont indiqué qu’une solution satisfaisante pour lui et sa famille était en cours d’élaboration.

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici