Le président égyptien sortant, Abdel Fattah Al-Sissi, a remporté l’élection présidentielle en Egypte avec 89,6% des voix, rempilant ainsi pour nouveau mandat de six ans, a annoncé lundi l’autorité électorale égyptienne.

Le chef de l’autorité électorale égyptienne, Hazem Badawy, a déclaré que la participation avait atteint un taux « sans précédent » de 66,8% des 67 millions d’électeurs égyptiens. Plus de 39 millions d’électeurs ont voté pour Abdel Fattah Al-Sissi, qui dirige l’Egypte depuis une décennie.

Lors de cette élection présidentielle, qui s’est déroulée sur trois jours, les 10, 11 et 12 décembre, trois candidats se sont présentés aux côtés de Al-Sissi. Il s’agit  de Farid Zahran, chef du Parti social-démocrate égyptien, Abdel-Sanad Yamama, chef du parti Wafd, et Hazem Omar, chef du Parti républicain du peuple.

Le candidat Hazem Omar a reccueilli près de 1.986.000 des voix, contre 1.767.000 voix pour le candidat Farid Zahran, tandis qu’Abdul-Sanad Yamama, chef du parti Wafd, a obtenu 822.000 voix.

Abdelfattah Al-Sissi a été élu pour la première fois en 2014 avec 97 % des voix. En avril 2018, il a été réélu pour un deuxième mandat de quatre ans, avant que le Parlement n’approuve l’année suivante des amendements constitutionnels qui comprenaient notamment la prolongation du mandat du président à six ans et la possibilité de briguer un nouveau mandat de six ans supplémentaires, qui prendra fin en 2030.

HA/APA

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici