Excellence Monsieur le Président,

Nous voulons avant tout propos, vous féliciter pour l’organisation parfaite de la coupe d’Afrique des nations 2023 qui a vu le sacre des éléphants de Côte D’Ivoire.

Son Excellence, c’est avec désarroi et crainte que nous vous adressons cette lettre ouverte ; veuillez excuser notre outrecuidance motivée par le simple fait que les ministres ne nous reçoivent pas personnellement pour écouter nos doléances ; ils le font généralement à travers leurs conseillers et finalement ça se termine dans des causeries sans suite. Est-il nécessaire de vous dire que les comités sectoriels de dialogue social ne fonctionnent pas ?

Monsieur le Président, les agents des impôts sollicitent votre implication dans la gestion optimale des ressources humaines à la direction générale des impôts.

En effet, cela fait plusieurs années que la carrière des agents des impôts est en berne : aucun profil de carrière, aucun décret ni arrêté de nomination ne voit le jour pour les agents des impôts à contrario des autres agents du même ministère en charge du budget. Cela porte un préjudice énorme aux agents dont certains sont partis à la retraite sans avoir eu le privilège d’atteindre le grade de chef de service (ou sous-directeur et directeur) et surtout sans avoir la possibilité de passer les concours professionnels de la fonction publique.

Il est nécessaire de porter à votre connaissance que le Ministre Moussa Sanogo, ministre en charge du budget de 2019 à 2023, n’a signé aucun arrêté de promotion ni proposer à votre approbation aucun décret de nomination ; sauf erreur de notre part, il avait été interpellé par la haute autorité de la bonne gouvernance sur cette situation avant qu’il ne quitte la tête du ministère.

Excellence Monsieur le Président, nous sommes inquiets pour notre avenir car il nous revient de façon récurrente, que les différents Ministres qui se sont succédés à la tête du ministère du budget, entretiennent des rapports difficiles avec le directeur général des impôts ; nous ne saurions vous donner les raisons. Dans cette guéguerre qui perdure dans le temps, ce sont les agents des impôts qui en font les frais.

Monsieur le Président, nous voulons donc porter à votre attention cette situation de mal gouvernance qui plombe la carrière des agents des impôts, vos soldats de l’économie : le dernier fait en date est l’absence remarquée du Ministre Adama Coulibaly au séminaire bilan 2023 qui s’est tenu le 11 Janvier 2024 au Radisson Blu Hôtel ; il ne s’est pas non plus fait représenter à cette rencontre placée sous sa présidence.

Monsieur le Président, voilà notre inquiétude ; nous savons que vous n’êtes pas informé de cette situation qui est de nature à saper le moral de vos troupes et à noyer vos efforts de bonne gouvernance pour une Cote D’Ivoire prospère. Cette guerre fratricide entre le directeur général des impôts et sa hiérarchie ministérielle nous fait observer plus de 300 postes vacants gérés par intérim depuis plus de 3 ans pour certains sans oublier que certains n’ont pas encore été pourvus après leur création par le décret 2021-800 du 8 décembre 2021 : il arrive même des cas où le même agent assure l’intérim sur 3 postes de responsabilité; oui monsieur le Président, cette réalité inimaginable se trouve à la direction générale des impôts où un poste aussi sensible que la recette générale des impôts est gérée par intérim depuis presque 3 ans (le titulaire ayant fait valoir ses droits à la retraite) parce que les propositions de décret sont bloquées sur la table des ministres successifs.

Ce ne sont pas les cadres qui manquent mais nous ne comprenons pas pourquoi cet état de fait perdure.

Excellence Monsieur le Président de la République, veuillez nous pardonner cette maladresse qui est essentiellement guidée par un dernier effort de survie puisque le respect de la trêve sociale demeure une obligation pour nous mais le bien-être des agents, un devoir moral.

Nous voulions juste attirer votre attention sur cette guerre fratricide que se livrent les différents ministres en charge du budget et le directeur général des impôts sur le dos des agents et solliciter votre médiation. Nous restons à votre entière disposition pour de plus amples informations.

Recevez Excellence Monsieur le Président de la République, notre considération la plus distinguée.

Jasmin Roger Thé

Administrateur principal des services Secrétaire général du Synafisc

Prix national d’excellence 2023

Abidjan, 22 février 2024

 

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici