Dans la ville de Casablanca, à l’invitation du «Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation»

Des dizaines de milliers de Marocains ont participé dimanche à une marche dans la ville de Casablanca (nord), en soutien à la bande de Gaza et en rejet de la normalisation avec Israël.

Selon le correspondant d’Anadolu, des dizaines de milliers de Marocains ont participé à une marche de solidarité à Casablanca, la plus grande ville du Royaume, à l’invitation du « Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation » (non gouvernemental) et brandi des photos de la mosquée Al-Aqsa et des victimes de la guerre israélienne contre Gaza.

Les manifestants ont également scandé des slogans tels que: «Le peuple du Maroc soutient le Déluge d’al Aqsa», «Le peuple veut renverser la normalisation», «Le peuple veut libérer la Palestine» et «Gaza, symbole de fierté», entre temps.

Les manifestants ont également scandé des slogans louant la capacité de la résistance à «imposer ses conditions» dans l’accord de trêve humanitaire temporaire conclu par le mouvement Hamas avec Israël.

En décembre dernier, le Maroc et Israël ont repris leurs relations diplomatiques gelées depuis 2000, une démarche rejetée par les forces populaires et politiques du Royaume.

Le 24 novembre, une trêve humanitaire provisoire entre Israël et les factions palestiniennes est entrée en vigueur à 07h00 heure locale (05h00 GMT) pour une durée de 4 jours, renouvelable, à l’aide des intermédiaires qatari, égyptien et américain.

L’accord comprend l’échange de prisonniers et l’entrée d’une aide humanitaire, médicale, de secours et de carburant dans toutes les zones de la bande de Gaza, dont le nombre d’habitant s’élève à près de 2,3 millions de Palestiniens.

Pendant 48 jours et jusqu’au 23 novembre, l’armée israélienne a mené une guerre dévastatrice contre Gaza qui a fait plus de 14 854 morts Palestiniens, dont plus de 6 150 enfants et plus de 4 000 femmes, en plus de 36 000 blessés, dont plus de 75% d’enfants et de femmes, selon le bureau des médias du gouvernement à Gaza.

De son côté, le Hamas a tué 1 200 Israéliens, en a blessé 5 431 et en a capturé environ 239. Il a commencé à les échanger avec Israël qui avait incarcéré plus de 7 000 prisonniers palestiniens dans ses prison.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici