La vague de démolitions se poursuit dans le district d’Abidjan avec son corollaire de tristesse et d’inquiétude. Une situation qui ne laisse personne indifférent. Dans un post publié le lundi 26 février sur son compte Facebook, le père Norbert Abekan dénonce les opérations de déguerpissements en cours dans plusieurs communes et prévient.

Celui qui se fait appeler « l’âne du Christ » n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour exprimer sa colère, face à la vague de démolitions dans le district d’Abidjan.

Dans une lettre ouverte, le père Norbert Abekan a dénoncé la destruction prochaine de certains sites villageois comme le village d’Anono, dont il est originaire.

Au-delà de crier son indignation, le prêtre catholique prévient.

« Avant que vous ne trouviez votre recherché confort, vous passerez avec vos machines d’enfer sur mon corps. Je ne laisserai point voler l’héritage de mes ancêtres, je ne laisserai point raser la terre de mes souvenirs d’enfance. La terre où reposent en paix mes ancêtres », a clamé le père Abekan.

Pour l’homme de Dieu, la destruction de ces quartiers et sous-quartiers du district autonome d’Abidjan est une parfaite illustration de la domination des plus forts sur les plus faibles.

« Et les loups continueront de dévorer les agneaux. Et les plus forts, les plus armés, continueront d’écraser avec les machines infernales, en fer les plus pauvres désarmés.

Vous voulez rendre plus beau le visage de ce pays ? Alors commencez par vos villages de cases plongés dans la nuit et dans les broussailles. Ça sera plus juste », insiste le Père Norbert Abekan.

Au nombre des sites identifiés dans la zone de Cocody, les sous-quartiers Laurier 15 et 16 situés sur la route de Bingerville, la cité Djibi, la cité Fandasso, l’EPP Perles, Djorogobité 1 et 2, ainsi que la cité Stars 9 B situées à Angré.

Du côté de la Palmeraie, c’est le sous-quartier Saint-Viateur qui est concerné par cette opération de déguerpissements. A la Riviera, les sous-quartiers Riviera 3 triangle, Bonoumin, Anono et Blockauss vont bientôt recevoir la visite des bulldozers. Le Carrefour Zoo et le carrefour deux plateaux.

Maria Kessé, 7info

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici