Adjaratou Traoré épouse Coulibaly n’a pas du tout été tendre avec le gouverneur du district d’Abidjan, Cissé Bacongo, relativement aux dépérissements observés ces derniers jours à Abidjan.

Dans un communiqué publié, mardi 5 mars 2023, elle exprime sa compassion aux populations touchées, tout en indiquant que l’ancien maire de Koumassi a violé le Code de l’urbanisme et du domaine foncier urbain qui, en son article 4, stipule que « L’Etat et les collectivités territoriales ont le devoir de planifier et d’organiser l’utilisation du sol en vue d’assurer, sans discrimination défavorable, aux populations, des conditions durables et optimales de vie, d’habitat, de circulation et d’offres de services publics répondant à la diversité de leurs besoins ».  Pour la députée Adja, « si l’on veut embellir la ville ou sauver les populations des zones à risques d’éventuels sinistres, il faut le faire dans les règles de l’art en ne méprisant pas les textes (…) ».

Par ailleurs, la député RHDP a salué « la prompte réaction du gouvernement qui a décidé de lancer des consultations menées par le Premier ministre, l’ex-gouverneur (…) pour apaiser les cœurs meurtris et certainement prendre les mesures idoines pour mener et réussir la vision du chef de l’Etat en matière d’urbanisme du District d’Abidjan ».

 Démolition d’une école à Gesco : les révélations d’Adja

S’agissant de l’établissement scolaire qui a été détruit à Gesco, la députée Adjaratou Traoré a révélé que plusieurs cas similaires se sont produits à Koumassi, anciennement dirigé par Cissé Bacongo : « Ce qui s’est passé à Gesco, surtout la destruction malencontreuse de cette école, est symptomatique de ce qui s’est maintes et maintes fois déroulé à Koumassi. Des quartiers entiers comme Houphouët-Boigny I et II totalement ravagés sans mesure d’accompagnement au motif que les populations pauvres vivaient dans un état d’animalité et de non vie. Si des dispositions pour sauver l’année des élèves de l’école « CHA HELENE » sont en train d’être étudiées, alors pourquoi les deux cents (200) élèves de l’école « ADONAI » des quartiers Houphouët-Boigny I et II de Koumassi ont été laissés pour compte quand leurs domiciles ont été rasés par l’ex-maire devenu ministre-gouverneur ? », s’est-elle interrogée.

« Le ministre-gouverneur par son zèle amer est en train de ruiner profondément le PAQRA »

 Selon Adja, Cissé Bacongo est en train de mettre à mal le projet de restructuration des quartiers précaires qui avait été annoncé par le gouvernement ivoirien.  « Le ministre-gouverneur, par son zèle amer, est en train de ruiner profondément le Projet d’Aménagement des Quartiers Restructurés d’Abidjan (PAQRA). Je rappelle que ce projet gouvernemental vise à permettre à chaque Ivoirien et chaque Ivoirienne d’accéder à des conditions de vie décente, quel que soit l’endroit où il se trouve sur le territoire national. La restructuration des quartiers précaires s’inscrit dans la vision du président de la République, Alassane Ouattara, celle d’offrir à chaque Ivoirien un cadre de vie décent », a-t-elle soutenu tout en indiquant que le PAQRA est financé par l’Agence française de développement (AFD) à hauteur 32,8 milliards de FCFA. « Ce noble projet d’urbanisation de nos villes est mal parti avec l’imprudent ministre-gouverneur. Il est souhaitable de mettre véritablement en place de vraies mesures d’accompagnement social car il faut que l’homme soit au centre de toute politique de développement. C’est cela que j’appelle un développement à visage humain », a-t-elle renchéri.

Gaël ZOZORO

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici