Coup d’État de Guikahué et Billon contre Adjoumani : grosse colère de Bédié

Jean Louis Billon est porte-parole adjoint du Pdci-Rda. C’est à titre qu’il a pris récemment la parole au siège du parti pour lire le communiqué qui a sanctionné une réunion du Secretariat exécutif.

Cependant sa sortie ne plaît pas à tout le monde au Pdci-Rda, surtout aux historiques du parti qui estiment n’avoir pas fait de va et vient entre le Rdr et le Pdci. Parmi les mécontents se trouvent des proches du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole principal du Pdci.

Selon eux, en général c’est lorsque le porte-parole principal d’un parti, ou d’une institution est indisponible , ou bien avec son accord lorsqu’il est présent , que l’adjoint ou tout autre porte-parole expressément désigné, monte au créneau.

« Or dans le cas d’espèce , le ministre Adjoumani n’était pas indisponible. Il n’a même pas été informé du point de presse du ministre Billon. Ce n’est pas élégant », a confié à Afrikipresse une source généralement bien informée ( SGBI), des luttes d’influences au Pdci-Rda.

Cette source a même ajouté que le ministre Adjoumani aurait joint le Président Bédié en ce moment à Paris, pour lui exprimer son mécontentement et le coup dont il a été victime de la part de Guikahué et de Billon.

«C’est la suite de la tentative de coup d’État qui avait consisté à faire de Billon le porte-parole principal du parti, en lieu et place du ministre Adjoumani à qui l’on reproche d’être trop Rhdp, au lieu de défendre les intérêts exclusifs du Pdci. Le coup d’État avait échoué mais ils n’ont pas renoncé. Informé le Président Bédié est tombé des nues , ne comprenant pas pourquoi sans l’accord du porte-parole principal et officiel , ni même sans que le ministre ait été prévenu ou associé à la conférence , le Secretariat exécutif a fait monter au créneau le porte-parole adjoint », a poursuivi notre SGBI qui fait état de divergences profondes internes au Pdci entre les partisans du Rhdp, et les partisans de la rupture.

afrikipresse.fr