Le Vice-président ivoirien, Tiémoko Meyliet Koné a procédé à l’inauguration d’une usine ultramoderne de transformation de cacao ce vendredi 21 juillet 2023 dans la ville balnéaire de San Pedro.

Cette entreprise Malaisienne présente en Côte d’Ivoire depuis 2018 a investi plus de 20 milliards de Francs CFA dans la création de cette usine de broyage de cacao à San-Pedro, ville stratégique qui abrite le 1er port exportateur de cacao au monde.

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME a rappelé que l’industrie agroalimentaire représente 5,2% du produit intérieur brut en 2022. Maillon essentiel de l’économie ivoirienne, la filière cacao a bénéficié des appuis et des mesures incitatives spécifiques en vue d’améliorer la compétitivité des entreprises industrielles de cette filière et d’inciter davantage à la transformation locale de cette spéculation. « Le Gouvernement s’est fixé pour objectif de transformer au moins 50%, soit environ 1 000 000 de tonnes de la production nationale de fèves à moyen terme. », a-t-il dit.

Poursuivant, Dr Diarrassouba a souligné que pour ce faire, le Gouvernement ivoirien a adopté un ensemble de mesures visant à améliorer la compétitivité du secteur et développer le taux de transformation locale du cacao. À en croire le ministre de l’Industrie, fort des avantages offerts par le Gouvernement, les capacités de broyage de cacao sont passées de 730 000 tonnes par an en 2017 à 972 040 tonnes par an en 2022. Il me plaît d’indiquer que cinq nouveaux projets sont en cours de réalisation, pour une capacité de broyage de 204 000 tonnes par an, devant ainsi porter la capacité globale de broyage de fèves de cacao à 1 176 040 tonnes par an en 2023. « Les volumes transformés, quant à eux, se sont accrus de 30% sur la période 2017-2022, passant de 576 994 tonnes en 2017 à 750 247 tonnes, faisant de la Côte d’Ivoire le leader mondial du broyage de cacao », a rappelé Dr Diarrassouba.

La création de l’usine de GCB COCOA à San-Pedro vient contribuer à renforcer la position de leader mondial de la Côte d’Ivoire dans le domaine du broyage de fèves de cacao. Avec l’implantation de cette unité de la société GCB COCOA CÔTE D’IVOIRE qui dispose au départ d’une capacité de 60 000 tonnes par an, la ville de San Pedro abrite désormais sept (7) unités de transformation de cacao sur un ensemble de quatorze (14) unités fonctionnelles en Côte d’Ivoire. En outre, les sept (7) unités disposent d’une capacité installée de 475 040 tonnes, soit environ 50% des capacités nationales de transformation du cacao en 2022.

Le ministre d’Etat, ministre l’Agriculture et du Développement rural a rappelé que la croissance économique de la Côte d’Ivoire est fortement tributaire de la dynamique de la filière café-cacao, binôme clé du secteur agricole.

Selon le ministre d’Etat, en tant que premier pays producteur mondial de cacao, avec une production annuelle de plus de 2 millions de tonnes,  »nous estimons que le potentiel de la filière reste sous-valorisé localement, en raison d’un faible niveau de transformation locale des fèves de cacao. » C’est pourquoi dit-il  »nous nous réjouissons de l’inauguration, ce jour,de l’unité de transformation de cacao de GCB Cocoa Côte d’Ivoire qui vient porter à 14 le nombre d’usines de broyage avec une capacité installée de broyage disponible à 972 040 tonnes. »

Cyprien K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici