La Directrice de l’USTDA, Enoh T. Ebong, qui effectue une visite en Côte d’Ivoire depuis le 16 mars et ce jusqu’au au 19 mars 2024

L’Agence américaine pour le Commerce et le Développement (USTDA) a approuvé une subvention pour une étude de faisabilité à la société publique de transport d’électricité, Côte d’Ivoire Energies. Cette étude aidera à développer un système de contrôle d’urgence du réseau électrique, afin d’accroître la stabilité du réseau et de réduire les coupures de courant. Une fois mise en œuvre, ce système sera le premier de ce type déployé sur le continent et pourrait servir de modèle à d’autres pays, indique l’USTDA dans un document d’information transmis à LeBanco.net.

La Directrice de l’USTDA, Enoh T. Ebong, qui effectue une visite en Côte d’Ivoire depuis le 16 mars et ce jusqu’au au 19 mars 2024, profitera de son séjour à Abidjan pour annoncer ce financement qui renforcera le réseau électrique national. Elle visitera, le Port d’Abidjan qui bénéficiera d’une étude de faisabilité et d’un projet pilote financés par l’USTDA, afin de réduire les embouteillages et d’améliorer les flux de marchandises dans la région. Une subvention accordée par l’agence au ministère du Transport ivoirien contribuera à la mise en place d’un parking pour camions et d’un centre logistique utilisant les technologies de la société NTELX, Inc. basée en Virginie.

 

Financement vert et durable

 

La visite de Mme T. Ebong a pour but de promouvoir la mobilisation d’un financement vert et durable, pour les priorités en matière d’infrastructures en Afrique. Elle présidera un atelier de l’USTDA sur le financement vert et durable entre les États-Unis et l’Afrique, organisé en collaboration avec la Banque Africaine de Développement (BAD). L’atelier sera l’occasion pour elle, de s’adresser aux parties prenantes américaines et africaines en matière de développement et de financement de projets, pour leur présenter des solutions permettant de réduire le déficit de financement relatif aux priorités du continent en matière d’infrastructures intelligentes sur le plan climatique.

« Le financement vert et durable est devenu la classe d’actifs mondiale de croissance la plus rapide, mais la plupart de ces transactions ont été orientées vers les économies développées. Notre objectif est d’attirer l’attention sur les financements axés sur le climat pour les priorités de l’Afrique en matière d’infrastructures », a déclaré la directrice Ebong, ajoutant qu’il sera essentiel de structurer « soigneusement » ces projets.

Projets en cours d’exécution

L’USTDA dispose d’un portefeuille de projets en cours d’exécution en Côte d’Ivoire. Il s’agit notamment des projets visant à produire de l’énergie propre grâce à des mini-réseaux solaires décentralisés, pour une centaine de communautés et une centrale électrique dans la région de Boundiali, qui transformera la biomasse des tiges de coton en énergie pour le réseau national. L’USTDA a également financé des missions commerciales vers les États-Unis pour permettre à des Ivoiriens, d’y découvrir les technologies, les meilleures pratiques et les financements américains pour répondre à leurs priorités, y compris une activité en 2022 sur la logistique portuaire et une mission à venir, consacrée à la cybersécurité.

L’agence américaine aide aussi les entreprises à créer des emplois en exportant des biens et des services américains pour des projets d’infrastructures prioritaires dans les économies émergentes. Elle relie les entreprises américaines aux opportunités d’exportation en finançant des activités d’élaboration de projets et de création de partenariats, pour développer des infrastructures durables et favoriser la croissance économique dans les pays partenaires.

 

De Lima Soro

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici