Image utilisée juste à titre d’illustration

Pour doter le pays d’un vaste réseau d’infrastructures sanitaires de qualité, accessibles à tous, le gouvernement ivoirien procède à la construction, la réhabilitation et l’équipement de centres de santé sur toute l’étendue du territoire national.

L’Hôpital général de Sassandra, chef-lieu de la région du Gbôklè, a été réhabilité, et le service de radiologie doté de matériel de pointe.

« Nous avons reçu une radio mobile de haute performance qui nous permet de procéder à des examens des os et des poumons. Les habitants de la région se font donc soigner sur place, à des prix accessibles », explique Adou Abo, directeur de l’hôpital général de Sassandra.

Sophie Guissi y a subi une opération chirurgicale. La malade que nous avons rencontrée le lendemain de l’opération s’est dit satisfaite de la qualité des soins dont elle bénéficie.

Au centre de la Côte d’Ivoire, Gbofia, village situé à 18 km de Toumodi, dispose, depuis 2023, d’un dispensaire rural, à la faveur de la deuxième édition du Programme social du gouvernement (PSGouv 2).
Avant la construction de ce dispensaire, les populations parcouraient de longues distances pour bénéficier de soins de santé.
« Nous parcourions 18 Km pour nous faire soigner. C’était pénible, surtout pour les femmes », confie Bohoussou Koffi, cadre à la retraite, habitant de Gbofia.

Dans le cadre du PSGouv 2, de 2022 à 2023, ont été réhabilités et équipés, 229 Établissements sanitaires de premier contact (ESPC), deux hôpitaux généraux (HG) et un Centre hospitalier régional (CHR).

69 ESPC et 16 maternités ont aussi été construits.

CICG

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici