Cela fait maintenant plus d’un an que dure le calvaire des usagers de la voix, menant à la grande mosquée d’Adjamé en provenance d’Attécoubé et qui traverse les rails. Cette partie de la voie est en état de dégradation avancée.

De multiples creux, pleins d’eau en cette saison pluvieuse, affectent la voie par endroits, sur plus de 200 mètres jusqu’au niveau de la mosquée. Les automobilistes ont du mal à se frayer un chemin entre ces flaques d’eaux. Au niveau des rails qui passent aussi par-là, la route a été rétrécie, du fait de l’emprise du projet du métro d’Abidjan. Cette situation est rendue encore plus difficile par les commerçants qui ont envahi l’endroit. « C’est très compliqué de rouler ici. Le problème est qu’il n’y a pas une voie proche pour contourner cet endroit », se lamente ce chauffeur. Et un autre, du nom d’Ibrahim de se plaindre des dommages que l’état de la route cause aux véhicules : « On est régulièrement obligé de se rendre au garage, pour des pannes qui surviennent sans cesse sur nos véhicules », explique-t-il.

Rappelons que des travaux de réhabilitation de cette route avaient été prévus. Le bitume avait alors été enlevé pour être refait. Mais le nouveau bitume n’a toujours pas recouvert la voie. . Avec la saison des pluies la situation s’est aggravée.

Diomandé Karamoko, LEBANCO

Advertisement

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici