Par Jean-Baptiste PANY Sénateur Ivoirien, élu dans la Région du Gbokle (Fresco – Sassandra)

Le renforcement du cadre juridique de l’endettement public en Côte d’Ivoire est plus qu’une nécessité.

Le budget de l’État est amputé de 35% de sa valeur pour couvrir les charges de la dette (capital + charges financières). Le stock de la dette publique est prévu à FCFA 32 000 Mrds en 2024, contre une estimation à fin 2023 de FCFA 29 091 Mrds (60% du PIB ?) vs FCFA 6 374 Mrds en juin 2012 (avant PPTE). 64,2% d’annulation obtenue après PPTE & IADM. (Cf. P 11 bulletin statistique de la dette publique, du Trésor public_aout 2015). tresor.gouv.ci/tres/wp-conten Quid du «projet de loi portant politique nationale d’endettement», adopté par @GouvciImage

Image

le jeudi 28 septembre 2023? gouv.ci/_conseil-minis En tout état de cause, toute loi qui éviterait d’endosser le taux de pression fiscale comme repère central, et/ou qui se conterait d’évoquer la gouvernance du #PIB sans se donner les moyens d’en faire un outil pertinent, ou un repère crédible, ni de mettre le dispositif d’endettement public à l’abri de dettes cachées, une telle loi pourrait être une loi de plus.

Bonne gouvernance du #PIB, taux de pression fiscale et dispositif fiable contre le risque de dettes cachées demeurent en contexte ivoirien les défis majeurs à relever.

ImageToute chose ayant une fin, il semble plus qu’urgent de songer à stopper la croissance exponentielle, incohérente et suicidaire, de la dette souveraine ivoirienne, totalement déconnectée de certaines réalités internes.

Advertisement

2 Commentaires

  1. I was curious if you ever thought of changing the page layout of your site? Its very well written; I love what youve got to say. But maybe you could a little more in the way of content so people could connect with it better. Youve got an awful lot of text for only having one or two images. Maybe you could space it out better?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici