Le ministère de la construction du logement et de l’urbanisme (Mclu) veille au respect des normes en matière de construction, afin de mettre de l’ordre dans le secteur. Ainsi à travers la plateforme collaborative de contrôle des constructions (Pccc), il procède à la démolition de tout ce qui est constructions anarchiques, qui ne respecte aucune norme en la matière, comme l’indique le code de la construction et de l’habitat.

Ainsi, plusieurs immeubles des communes de Cocody et de Bingerville ne respectant pas les dispositions recommandées par le code de la construction et de l’habitat ont été démolis par les agents du Pccc.

Le dernier en date est un immeuble de quatre étages situé dans la commune de Cocody, précisément dans le lotissement dénommé « Akouai Saintai ». Cet immeuble a été érigé sans permis de construire. Sa démolition est en cours selon une publication du service de communication du Mclu du 21 août 2023. Trois jours avant, c’est-à-dire le 18 août 2023, un autre immeuble d’un étage situé dans le même lotissement de la commune de Cocody a été détruit par les services du Mclu, pour défaut de permis de construire.

La Pccc a également procédé à la démolition d’une bâtisse construite dans le lotissement dénommé « Adjamé Bingerville Résidentiel N’Gbromin » située dans la commune de Bingerville, le 16 août 2023. Cette construction érigée sans permis de construire, tombe également sous le coup de la loi du 26 Juin 2019, instituant code de la construction et de l’habitat. Précisément en son article 26 qui indique que : « L’administration peut procéder de plein droit à la démolition, à la charge du maître d’ouvrage, de toute construction qui s’est poursuivie après notification d’une mise en demeure d’arrêt des travaux ou de démolition ou en violation des prescriptions de mise en conformité ».

Le Mclu ne cesse de porter à la connaissance des populations que les bâtiments érigés sans permis de construire et sans assistance de professionnels que sont les architectes, les ingénieurs-conseils, les bureaux de contrôle et de normalisation des risques, constituent un danger pour les ouvriers qui travaillent sur ces chantiers, les habitations voisines et les futurs occupants de ces bâtiments.

Diomandé Karamoko

Advertisement

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici