Les deux projets, qui seront implantés dans deux villes situées dans le centre du pays, visent à corriger les disparités régionales entre la capitale économique Abidjan et les autres régions.

Le gouvernement ivoirien a signé, mardi 6 juin, des protocoles d’accord d’un montant global de 440 milliards FCFA (environ 720 millions de dollars) avec l’entreprise chinoise China Road and Bridge Corporation (CRBC) et la société privée locale PFO Africa pour la construction de deux zones industrielles à Bouaké et Yamoussoukro, deux villes situées dans le centre du pays.

Le premier protocole d’accord, qui a été signé avec la CRBC, prévoit la réalisation d’un parc industriel à Bouaké sur une superficie de 1 000 hectares, pour un investissement de 360 milliards FCFA.

Signé avec le groupe de BTP ivoirien PFO Africa, le second protocole d’accord porte sur le financement, l’aménagement, la construction, la gestion, l’exploitation et l’entretien d’une parcelle de 250 hectares dans la zone industrielle de Yamoussoukro. Le montant pour ce projet s’élève à 80 milliards FCFA.

Le ministre ivoirien du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a déclaré, lors de la cérémonie de signature de ces protocoles d’accord, que la réalisation de nouveaux parcs industriels à Bouaké et Yamoussoukro « vient confirmer la capacité de la Côte d’Ivoire à décentraliser son industrialisation et à stimuler l’économie locale ».

Selon la Banque mondiale, l’économie ivoirienne reste marquée par de très fortes disparités régionales. La ville d’Abidjan concentre environ 80% de l’activité économique du pays alors qu’elle abrite 20% seulement de la population.  

(Agence Ecofin)

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici