C’est le montant officiel communiqué. Le montant officieux doit être loin au-delà, beaucoup plus élevé, vu la grande corruption qui gangrène les services des impôts en Côte d’Ivoire.

Les impôts n’ont pu mobiliser que 913,1 milliards FCFA au premier trimestre de cette année sur un objectif prévisionnel « prudent » de 931,2 milliards FCFA. L’information a été donnée par le directeur général des impôts (DGI), Ouattara Sié Abou, au cours d’un séminaire bilan à Abidjan.

Le solde négatif est de 18,1 milliards FCFA.

Bien que les objectifs de recette ne soient pas atteints, les recettes recouvrées sont nettement en hausse de 102 milliards FCFA, soit une croissance de 12,6% comparées à celles du premier trimestre 2023.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici