La ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, Anne Désirée Ouloto, a expliqué ce jeudi 22 février 2024, les nouvelles réformes opérées au niveau de l’administration publique ivoirienne.  

Anne Ouloto était l’invitée des grandes conférences du Programme GPE (Gestion des politiques économiques), un centre de formation et de renforcement des capacités des agents du secteur public et privé.

Au cours de cette cérémonie où elle a animé une conférence, la ministre d’Etat a présenté les réformes initiées au sein de la Fonction publique de Côte d’Ivoire en vue de la dynamisation de l’administration publique.

Dans une prise de parole qui a duré une trentaine de minutes, la ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration a présenté les grands traits de son secteur ainsi que les actions entreprises pour pallier les dysfonctionnements constatés.

Anne Ouloto, première invitée de la session 2024 des grandes conférences du Programme GPE-Abidjan, a exposé sur le thème « La valorisation des compétences des fonctionnaires et agents de l’Etat pour une plus grande efficacité de l’administration publique ».

Au cours de son exposé, elle a dressé la vision du gouvernement qui est de « bâtir une administration modèle et moderne capable de produire avec célérité et transparence un service public de qualité irréprochable ». Elle soutiendra qu’une telle ambition passe par des ressources humaines qualifiées et compétentes.

« Car, face au clientélisme, au népotisme, à l’absentéisme (…) dénoncés dans l’administration ivoirienne, il fallait se donner les moyens d’atteindre les objectifs de modernisation. Pour cela des règlements et des textes de lois ont été pris par le gouvernement », a-t-elle dit.

Au niveau législatif, elle fera remarquer l’adoption du nouveau statut de la Fonction publique en remplacement de celui de 1992. Au niveau réglementaire, Anne Ouloto citera le décret de 2020 qui porte création des emplois de gestionnaire des ressources humaines dans l’administration.

Ces derniers bénéficient d’une formation à l’Ecole normale d’administration (ENA) et ne sont plus nommés en raison d’une ancienneté à un poste. Pour la gestion des carrières, le ministère dispose, par ailleurs, du Système de gestion intégré des fonctionnaires et agents de l’Etat (Sigfae).

A côté de cela, il existe le Référentiel des emplois et des compétences (Rec) et le Profilage et la codification des postes (Pcp) qui sont des instruments qui permettent d’attribuer un poste précis à un fonctionnaire.

Ces instruments visent à répondre au besoin de l’administration en créant et recrutant à des postes spécifiques, a-t-elle relevé, avant d’ajouter que la révision des curricula à l’ENA, ainsi que les innovations dans les concours d’entrée dans la Fonction publique ont pour objectif l’efficience.

« Au niveau du renforcement des capacités des fonctionnaires et agents de l’Etat, nous avons adopté des documents de cadrage de la formation continue et un plan national de formation en réactivant les antennes de la Fonction publique dans les directions régionales », a-t-elle poursuivi.

Une des annonces que fera la ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration est le système de notation des fonctionnaires et agents, remplacé par une évaluation réciproque entre l’agent et son supérieur hiérarchique.

La pertinence du Programme GPE a été soulignée par le vice-président de l’université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, Vincent Monsan, représentant le président Ballo Zié. Ce programme vise à assurer une offre de service public basée sur les compétences, un outil indispensable pour faire face aux enjeux de développement et améliorer les performances de l’Etat.

Pour le directeur du Programme GPE, Francis N’Guessan Koffi, les grandes conférences permettent aux auditeurs de se familiariser aux évolutions récentes des politiques économiques et sociales et d’échanger avec les acteurs majeurs de ces politiques qu’ils sont appelés à assister lorsqu’ils retrouveront leurs services respectifs après leur formation.

AP/APA

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici