Côte d’Ivoire .immeuble effondré à Angré Bessikoi : Le propriétaire n’a pas respecté l’ordre d’arrêter les travaux

Après l’effondrement de l’immeuble de six étages en construction dans la commune de Cocody à la Riviera palmeraie quartier Saint Viateur le 30 juin 2023, ayant fait 9 morts et 8 blessés, le ministère de la construction du logement et de l’urbanisme ((Mclu) a produit un communiqué. Cela, pour révéler que la construction en question n’était pas autorisée.

En effet, la plateforme collaborative de contrôle des constructions (Pccc) a immédiatement diligenté une équipe sur le lieu, dès que les faits se sont produits, à l’effet de s’enquérir de la situation. Et les premiers constats ont révélé qu’il s’agit de l’effondrement d’un immeuble R+6, non autorisé, en cours de construction.

Lire aussi: Cote d’Ivoire: Un immeuble de niveau R+5 en construction, s’est effondré…

Le Mclu tient à souligner dans ledit communiqué que ce chantier, non autorisé, a fait l’objet de nombreux contrôles par ses services. Et ce, depuis 2021, à travers de nombreuses injonctions d’arrêt des travaux notifiées au maître d’ouvrage, c’est-a-dire le propriétaire. Ayant constaté que le maître d’ouvrage ne respectait pas les normes en matière de construction, les agents lui ont notifié le 6 septembre 2021, un procès-verbal de constat d’infraction. Les travaux de construction se sont poursuivis malgré cette notification. Un autre procès-verbal de poursuite des travaux est alors notifié le 13 décembre 2021 au propriétaire de l’immeuble.

Suite à cette dernière notification, les services du Mclu ont constaté un arrêt effectif des activités sur le chantier. Mais le 24 mai 2023, ils vont à nouveau constater une reprise non-autorisée des travaux de construction de l’immeuble, atteignant cette fois-ci le sixième étage. Une convocation a alors été notifiée sur le chantier, à laquelle le maître d’ouvrage n’a pas daigné répondre, jusqu’à ce que survienne, le vendredi 30 juin 2023, l’effondrement de l’immeuble. Avec un lourd bilan, 17 victimes dont 9 décès et 8 blessés.

Le lendemain des faits, le ministre Bruno Nabagné Koné s’est rendu sur le lieu. Il a adressé ses condoléances aux familles éplorées et souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Le ministre invite une fois de plus, les maîtres d’ouvrage à faire preuve de plus de civisme et de responsabilité, en se conformant aux prescriptions du code de la construction. Ces prescriptions imposent entre autres, l’obtention préalable d’un permis de construire, le recours obligatoire à un architecte et à des professionnels du cadre bâti, à toutes les étapes de la construction. Il rappelle également que le non-respect de ces règles expose tout contrevenant à la rigueur de la loi.

Diomandé Karamoko

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici