Jean-Christophe Belliard

Les autorités ivoiriennes ont confirmé mercredi 30 septembre la nomination de Jean-Christophe Belliard comme nouvel ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, en remplacement de Gilles Huberson rappelé à Paris pour des comportements «sexistes» présumés.

Lire aussi: L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire accusé de violences sexistes et sexuelles

«Le conseil des ministres a donné son accord en vue de la nomination de Jean-Christophe Belliard en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Française» auprès de la Côte d’Ivoire, a déclaré le porte-parole du gouvernement Sidi Touré à Yamoussoukro.

La date d’arrivée de Christophe Belliard, 61 ans, ancien directeur Afrique du ministère français des Affaires étrangères, n’a pas été précisée, mais Sidi Touré a indiqué à l’AFP qu’il pouvait prendre ses fonctions immédiatement. Gilles Huberson «a été rappelé à Paris dans le cadre d’une enquête administrative en cours», avait expliqué à l’AFP le 19 septembre le Quai d’Orsay, confirmant en partie des informations de presse qui faisaient état d’accusations de comportements sexistes.

Ce changement d’ambassadeur intervient à un moment délicat en Côte d’Ivoire, où la candidature du président sortant Alassane Ouattara à sa réélection pour un troisième mandat est contestée et que des violences électorales sont redoutées. Ancienne puissance coloniale, la France est toujours très présente dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, avec notamment une base militaire à Abidjan et des intérêts économiques importants. Une communauté française d’au moins 20.000 personnes vit en Côte d’Ivoire.

Avec Le Figaro