Le camerounais Francis Ngannou, champion des poids lourds de l’ultimate Fighting championship ( UFC), a échangé le dimanche 26 novembre 2023 à Abobo, un quartier populaire dans le nord d’Abidjan, avec les jeunes de ladite commune en présence du ministre Mamadou Touré ( Promotion de la jeunesse) et Kandia Camara, la presidente du Sénat ivoirien. 

Au cours de ces échanges à l’Agora des jeunes d’Abobo Akeïkoi, le champion camerounais, qui dit être issu d’une famille modeste, a affirmé qu’il y a des

 » similarités entre Abobo et moi ».

 » Je ne suis pas un combattant des MMA et de la boxe. Il y a beaucoup de similarités entre Abobo et moi », a soutenu M. Ngannou partageant son parcours avec les jeunes d’Abobo.

 » Mon plus grand rêve, c’était de devenir un boxeur de haut niveau… J’étais dans la précarité. J’ai exercé de petits métiers. A 22 ans, j’ai quitté mon village pour aller à Douala et j’ai intégré un club de boxe. Personne ne croyais en moi. Il a fallu que je persévère pendant des années », a expliqué Francis Ngannou.

 » Dans la vie, ce n’est pas le départ qui compte, c’est l’arrivée. L’important, c’est de rester dans la course. Il faut être constant et persévérant », a conseillé Francis N’Gannou aux jeunes.

Poursuivant, il a ajouté que  » mon passé, c’est ma force qui me motive et me donne la rage de vaincre ».

Avant lui, Mamadou Touré, le ministre ivoirien de la Promotion de la Jeunesse, de l’insertion professionnelle et du Service Civique, qui est à l’initiative de cette rencontre entre Francis Ngannou et les jeunes d’Abobo, a indiqué que  » Francis est un champion qui vient de loin ».

 » J’ai retrouvé en lui ( Francis Ngannou) beaucoup de jeunes ivoiriens. Il y a quelques années, Francis était comme vous  » a dit M. Touré aux jeunes annonçant que son département ministériel a signé une convention avec la Fondation de Francis Ngannou.

 » Nous sommes très honorés de recevoir le champion Ngannou dans notre commune. Nous sommes très fiers de lui », a fait savoir, pour sa part, Kandia Camara, la maire de la commune d’Abobo, par ailleurs, présidente du Sénat ivoirien.

Le boxeur camerounais et pratiquant d’arts martiaux mixtes ( MMA), Francis Ngannou a séjourné en Côte d’Ivoire à l’invitation de la fédération ivoirienne d’arts martiaux mixtes.

L.Barro

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici