Le navire FPSO, unité flottante de production, de stockage et de déchargement d’hydrocarbures, a quitté Dubaï, à destination de la Côte d’Ivoire, en vue de la production effective de la première phase du gisement Baleine, situé au large d’Assouindé (sud-est).

Découvert en septembre 2021, Baleine est un grand succès, non seulement en raison de ses dimensions importantes, mais aussi de la rapidité avec laquelle ce gisement a été mis en production. Car découvert en septembre 2021, le ministre Sangafowa-Coulibaly, conformément aux instructions du président de la République Alassane Ouattara, a invité l’entreprise italienne à faire preuve de célérité. Ainsi, moins de deux ans après sa découverte, le gisement Baleine grâce à une exploration fructueuse, a effectivement entamé sa production le 27 août 2023, établissant un record dans l’industrie pétrolière mondiale.

Il représente également le premier projet intégrant une nouvelle approche accélérée s’inscrivant dans le cadre du processus de transition énergétique de Ente Nazionale Idrocarburi (ENI), qui a décidé d’investir 5 995 milliards de Francs CFA. Ce qui devrait impacter durablement l’économie ivoirienne.

L’avantage de ce champ pétrolier, est sa transition équitable, conciliant le droit au développement et la nécessité globale de réduire les émissions de CO2. Et cela à travers la décarbonisation qui est au cœur du développement de Baleine, en tant que premier projet net zéro en Afrique pour les émissions de type 1 et 2, c’est-à-dire les émissions directement attribuables à la production d’hydrocarbures. C’est un projet qui comprend également une composante biocarburant à base de résidus agricoles pour une production d’huile estimée à 40.000 barils/jour. Grâce à un accord avec la Fédération des Producteurs d’Hévéa, le projet a déjà touché plus de 100 000 petits agriculteurs, leur offrant ainsi une source de revenu supplémentaire. ENI a également distribué plus de 60.000 foyers améliorés en Côte d’Ivoire contribuant ainsi à compenser les émissions du projet. Ce programme se poursuit avec pour objectif la distribution de plus de 300 000 foyers améliorés.

En plus de la décarbonisation, la stratégie englobe la création de partenariats à long terme, l’usage de technologies innovantes, et la priorisation de la responsabilité environnementale et sociale. In fine, toutes les initiatives visent non seulement à améliorer l’accès à l’énergie mais aussi à soutenir l’éducation, la santé, la création d’emplois et d’entreprises nouvelles, dans le but de réduire les émissions et l’impact sur l’environnement.

ENI a même déjà réalisé sa première production destinée à des bioraffineries. Cette vision va bien au-delà du développement d’un grand projet énergétique autonome. Elle jette les bases d’une transition énergétique effective en Côte d’Ivoire.

Cyprien K.

Advertisement

2 Commentaires

  1. Admiring the dedication you put into your blog and in depth information you present. It’s nice to come across a blog every once in a while that isn’t the same unwanted rehashed information. Wonderful read! I’ve saved your site and I’m including your RSS feeds to my Google account.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici