La nuit électorale du 2 au 3 septembre a été violemment perturbée, dans la circonscription électorale du département de Tiébissou. Aux environs de 21 heures, pendant la proclamation des premiers résultats à la Sous-Préfecture de Tiébissou, lieu choisi à cet effet par la Commission électorale locale, des individus mal intentionnés et non identifiés ont fait irruption. Ils ont commencé à jeter des pierres sur les agents électoraux et la population venue assister à l’opération. Ils s’en sont pris aux urnes dont une a été cassée. Le désordre et la panique s’étant installés, les forces de l’ordre sont intervenus pour disperser la foule avec du gaz lacrymogène. L’opération est suspendue.

Pourtant, présidant cette assise, le sous-préfet de Tiébissou, Mme Claude Djerehé, avait salué le bon déroulement des votes et donné des consignes de bonne conduite. « Élections, ce n’est pas palabre. C’est un jeu politique où chacun est libre de choisir son candidat. Dans l’ensemble, tout s’est bien passé. Félicitations à tous. Nous sommes à la phase de proclamation locale des résultats dans notre circonscription. C’est un résultat provisoire. Celui qui veut faire des réclamations, il peut le faire en suivant les voies de recours indiquées par la Commission électorale », a-t-elle rappelé.

Malheureusement une dizaine de minutes sépare ses consignes de l’incident. Après quelques résultats annoncés, des individus sont rentrés dans le but de saccager. Ils n’ont pu casser qu’une seule urne la veille. Au réveil, on a constaté des chaises cassées sous la bâche.

Dégâts matériels mineurs

Le bilan des dégâts matériels demeure mineur, en attendant un communiqué des présidents de la commission électorale locale de la CEI. Ces derniers ont travaillé toute la nuit avec leurs informaticiens, sous la protection des forces de sécurité, pour transmettre via internet tous les résultats des procès verbaux des différents bureaux de vote de la localité.

Selon certaines sources politiques et témoins oculaires, les résultats compilés auraient mécontenté des partisans d’un candidat perdant qui ont entrepris de détruire les preuves de leur défaite

Dommage pour Tiébissou où les efforts déployés pour éviter la violence électorale ont encore été vains. Actuellement la ville est calme comme un dimanche normal.

Moussa I. Koné

Advertisement

4 Commentaires

  1. There are certainly a lot of details like that to take into consideration. That is a nice level to deliver up. I offer the thoughts above as common inspiration however clearly there are questions just like the one you carry up where an important factor might be working in trustworthy good faith. I don?t know if best practices have emerged around things like that, but I’m certain that your job is clearly identified as a good game. Each boys and girls really feel the affect of just a moment’s pleasure, for the rest of their lives.

  2. I’m really impressed with your writing skills as well as with the layout on your blog. Is this a paid theme or did you modify it yourself? Anyway keep up the excellent quality writing, it is rare to see a nice blog like this one today..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici