Le professeur Francis Wodié s’est éteint à l’âge de 87 ans ce lundi 03 juillet de sources familiales.

Côte d'Ivoire : Wodié révèle les raisons de son départ du Conseil Constitutionnel et prévient : « Nous sommes dans un système électoral vicié » - KOACI
Après avoir démissionné du Conseil constitutionnel, il a déclaré : « Ayant une claire conscience de mes droits et devoirs, je ne puis, en aucune manière et pour quelque raison, m’engager, d’avance, à me taire sur les questions d’intérêt national. » Puis d’ajouter : « En parfait accord avec moi-même, je parlerai ou j’agirai, selon les situations et les circonstances. Le tout à mon seul jugement, dans le sens de ce qui m’apparaît être le bien de la collectivité. Telle est ma liberté ! Telle est ma responsabilité ! »

Francis Wodié a marqué l’histoire de la Côte d’Ivoire à travers sa grande connaissance du droit constitutionnel et du droit international public.

Grand constitutionnaliste et contributeur de la rédaction de la Constitution ivoirienne, il est nommé président du Conseil constitutionnel le 25 juillet 2011 par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara peu de temps après s’être retiré de la vie politique active.

En effet l’homme de droit avait fondé en 1990 un parti dénommé le PIT (Parti Ivoirien des Travailleurs) et candidat aux élections présidentielles de 1995 contre Henri Konan Bédié.

Alors que les autres partis de l’opposition préfèrent boycotter l’élection, il recueille 3,56 % des voix.

La même année, il perd son siège de député.

Au-delà de sa contribution exceptionnelle au développement du droit constitutionnel en Côte d’Ivoire, Francis Vangah Wodié était une figure politique ivoirienne.

 

Cyprien K.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici