Un hommage a été rendu à l’ex-président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Koné Mamadou décédé le lundi 08 avril à l’âge de 71 ans en présence du président de la République , Alassane Ouattara ce jeudi 18 avril 2024 à l’esplanade de la Primature à Abidjan-Plateau.

Cette cérémonie mortuaire qui a débuté par l’exposition du cercueil du défunt sur l’esplanade de la Primature, a été marquée un discours d’hommage , la lecture de l’oraison funèbre et un défilé d’honneur militaire.

M. Yves N’goran, conseiller technique du défunt, magistrat hors hiérarchie a rendu un témoignage à l’illustre disparu. Selon lui, Mamadou Koné a su marquer de l’encre indélébile l’appareil judiciaire ivoirien. « Cela n’a pas été facile, car il fallait de la patience, du mérite, du courage, de la détermination, de la rigueur, mais surtout de la foi pour assumer son destin […] tu as su te distinguer et te faire construire un prénom il s’agit de monsieur Mamadou. Oui, monsieur Mamadou le juste , le loyale bien évidemment le mot juste c’est un rapport avec la loi, la moralité, la justice dans la ligne saint. », a-t-il déclaré.

À l’en croire, Monsieur Mamadou Koné était silencieux. « La main droite ne savait jamais ce qu’il y avait dans la main gauche pour donner et vice versa. Le souci de l’autre était son quotidien. », témoigne son proche collaborateur tout en soutenant que le défunt a construit autour de lui avec lui l’unité dans une connaissance parfaite et précise de l’homme que sa fonction de magistrat et l’école de la vie.  »Pendant plus d’un demi siècle, j’étais observé, côtoyé et apprécié. Homme de mesure, de grandes cultures. Malgré nos convergences et nos divergences, mais toujours dans la sincérité, le respect réciproque mutuel on a toujours relevé les défis.  »Le Grand Dieu tu nous as donné un grand monsieur, tu viens de le reprendre et merci d’avoir exhaussé sa prière en lui donnant une bonne fin. Repose en paix mon frère », a-t-il conclu.

M.Yua Koffi, président de la Cour de Cassation a lors de l’oraison funèbre retracé le parcours du grand Homme de Droit qu’était Koné Mamadou.  » De sa sortie d’école de Droit en qualité de major de promotion avec mention excellent en 1980 en France qu’il a été jusqu’aux fonctions qu’il a occupées dans l’administration ivoirienne, tu as été exemple pour tes paires », a-t-il dit.

L’ex président du Conseil Supérieur de la Magistrature, Koné Mamadou est décédé le lundi 08 avril à l’âge de 71 ans après avoir exercé à ce poste pendant 10 mois.

L’inhumation est prévue le vendredi 19 avril 2024 dans l’intimité familiale après la prière de vendredi. M. Koné a été nommé président du Conseil constitutionnel en remplacement de Francis Wodié le 3 février 2015.

Cyprien K.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici