Le Président de la République ivoirienne a décidé d’appliquer les sanctions arrêtées par la communauté économiques États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union économique et monétaire ouest africain (Uemoa) à l’encontre du Niger et des auteurs du coup d’Etat dans ce pays. C’est ce qui ressort de la réunion du Conseil National de Sécurité( CNS) qui s’est tenue le 2 août 2023, sous sa présidence.

Le Premier ministre, Patrick Achi a été instruit par le Chef de l’Etat, à l’effet de mettre en œuvre sans délai, toutes les sanctions arrêtées par la Cedeao et l’Uemoa, contre le Niger et la junte militaire.

En effet, depuis l’annonce de la tentative de ce putsch le mercredi 26 juillet 2023, le Chef de l’Etat ivoirien a eu des consultations avec ses paires de la Cedeao et de l’UEmoa.

Il faut également signaler qu’il s’est tenu par la suite le 30 juillet 2023, à Abuja au Nigéria, un sommet extraordinaire de la Cedeao présidé par le Président de la République fédérale du Nigeria SEM Bola Ahmed Tinubu, ainsi qu’un sommet extraordinaire de l’uemoa sous la présidence de SEM Alassane Ouattara.

Au cours de ces rencontres, des mesures ont été prises à l’encontre de la République du Niger et des auteurs du coup d’Etat. Elles portent entre autres, sur la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la Cedeao et le Niger, sur la suspension de toutes les transactions commerciales et financières entres les pays de la Cedeao et le Niger, le gel des avoirs de la République du Niger dans les banques centrales de la Cedeao. A ces sanctions il faut ajouter l’interdiction de voyager infligée aux auteurs du coup d’Etat.

Le Cns a examiné avec attention ces décisions de la Cedeao et condamné fermement ce putsch, qui constitue une grave menace à la paix et à la sécurité dans la sous-région.

Le Président de la République a par ailleurs autorisé le chef d’État-major général ivoirien des Armées, à se rendre à Abuja, au Nigeria, en vue de prendre part à la réunion des Chefs d’État-major des Armées des pays de la Cedeao. L’objectif de cette rencontre est d’élaborer un plan d’opération pour une éventuelle intervention militaire de l’Organisation au Niger, visant à rétablir l’ordre constitutionnel dans ce pays.

A la fin de la réunion, Alassane Ouattara a réitéré son soutien et sa solidarité au peuple nigérien. Il a également exhorté les militaires, auteurs de ce coup d’État, à libérer immédiatement et sans conditions, le Président Mohamed Bazoum, afin de lui permettre d’exercer pleinement et librement, ses fonctions de Président de la République.

Diomandé Karamoko

Advertisement

2 Commentaires

  1. There are certainly loads of particulars like that to take into consideration. That may be a nice level to deliver up. I offer the thoughts above as basic inspiration however clearly there are questions like the one you deliver up where an important thing will be working in trustworthy good faith. I don?t know if finest practices have emerged around things like that, however I’m certain that your job is clearly recognized as a good game. Both boys and girls really feel the affect of just a moment’s pleasure, for the rest of their lives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici