Brahima Koné, DG du Conseil du Café Cacao

Le Conseil du café-cacao, l’organe chargé de la régulation de la filière Café-Cacao en Côte d’lvoire, a dénoncé dans une note d’information parvenue mardi à Abidjan.net, le surpaiement du cacao à l’entrée des usines de certains exportateurs agréés.

 » Il a été observé depuis un certain temps que des exportateurs agréés pratiquent le surpaiement du cacao à l’entrée de leurs usines. Le Conseil du café-cacao tient à rappeler que le surpaiement du cacao à l’entrée des usines est interdit », rapporte cette note du Conseil du café-cacao adressée aux exportateurs, transformateurs, sociétés coopératives et aux acheteurs de cacao.

Par ailleurs, le régulateur a indiqué que conformément aux dispositions de l’article 18 du décret N°2012-1008 du 17 octobre 2012, fixant les modalités de commercialisation du café et du cacao,

 » Tout contrevenant à cette disposition s’expose au paiement d’une pénalité de 10% de la valeur du produit concerné au profit du conseil du café-cacao et au retrait de son agrément en cas de récidive « .

Par ailleurs, le conseil du café-cacao a rappelé aux sociétés coopératives et aux acheteurs que leurs stocks doivent être cédés aux exportateurs dans un délai maximum de 21 jours après leurs acquisitions.

Le non-respect de cette mesure, a prévenu le régulateur, expose le contrevenant à la saisie de ses stocks et à la suspension de ses accès aux systèmes des achats.

Auparavant, la note a fait remarquer que la campagne principale 2023-2024 est marquée par une baisse de la production du cacao dans des proportions élevées comparativement aux cinq campagnes précédentes.

L.Barro

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici