Plus rien ne semble aller au sein du Secrétariat exécutif du Conseil de l’Entente, dont une partie du personnel exige le départ du Secrétaire exécutif de cette entité, Marcel Amon Tanoh. En effet, le ministère des Affaires étrangères et de la Diaspora de Côte d’Ivoire a reçu, le 8 juin 2023, une ampliation du courrier émis par le personnel statutaire et les fonctionnaires du Secrétariat exécutif dudit Conseil. Dans ce courrier, adressé au président en exercice du Conseil de l’Entente, le Président Faure Essozimna Gnassingbé, du Togo, il est annoncé la suspension des activités du Secrétariat et la demande du relèvement de ses fonctions, du Secrétaire exécutif M. Marcel Amon Tanoh. Et cela, pour mauvaise gouvernance.

Le personnel du Secrétariat exécutif dit avoir constaté ce qu’il a appelé « d’importantes dérives dans la gouvernance de l’organisation (…) ». Les principales dérives constatées, précise-t-il, « concernent la gouvernance administrative et sociale, la gouvernance financière, la gestion du projet de construction de la Tour Entente et les rapports avec les autres organisations sous régionales ».

Cette correspondance porte la signature de 20 personnes de nationalités togolaise, ivoirienne et nigérienne, béninoise et burkinabé, dont M. Ali Idi, secrétaire exécutif adjoint.

Il convient de rappeler que l’Ivoirien Marcel Amon Tanoh assume les fonctions de secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, depuis janvier 2022.

Trésor Doudou (LeBanco)

Advertisement

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici