Qui est l’ex légionnaire Macoumba Sarr, «ami» du président Doumbouya, vu à Dakar et invité de l’Aïd el-Fitr

Sur un fauteuil roulant, le Sénégalais Macoumba Sarr a fait parler de lui en marge de la prestation de serment de Bassirou Diomaye Faye pour avoir retenu pendant plusieurs minutes le chef de l’Etat guinéen, le général Mamadi Doumbouya.

Arrivé à Dakar pour assister à l’investiture de Bassirou Diomaye Faye, le nouveau président du Sénégal succédant à Macky Sall, le général Doumbouya, président de la transition en Guinée, a eu une rencontre inattendue en quittant la salle de cérémonie le 2 avril. Alors qu’il se retirait, un homme en chaise roulante l’interpelle : « Président Doumbouya ». Le général, surpris, répond « hey Sarr ». « Toutes mes félicitations », lui répond ce dernier. Le chef de l’État guinéen se penche et serre la main de la personne à mobilité réduite. « Ça fait très longtemps qu’on ne s’est pas vu », lui dit-il. « Oui, ça fait longtemps », répond Sarr, qui transmet les salutations de « Malick Ndiaye ». « Donne ton numéro », demande le président guinéen avant de s’éclipser, laissant derrière lui beaucoup d’interrogations sur l’homme qui a capté son attention. Après vérification, il s’avère que les deux se sont rencontrés à la Légion étrangère de l’armée française.

Né à Thiès, Macoumba Sarr part en France où il réussit les tests d’entrée dans la Légion étrangère vers le début des années 2000. « J’ai tenté ma chance et j’ai réussi les tests d’admission. C’est là que j’ai participé à de nombreuses missions. Quelque temps plus tard, j’ai été blessé dans l’exercice de mes fonctions, devenant paraplégique », raconte le caporal Sarr. Depuis avril 2008, sa vie a radicalement changé, comme il le relate dans une vidéo partagée sur Internet. Mais il quitte l’armée française avec honneur : le 21 juillet 2008, le président français lui décerne la médaille militaire. De retour au Sénégal, Macoumba Sarr ne se laisse pas abattre. En 2013, il fonde la fondation « Def lou bakh » pour œuvrer dans l’éducation, l’environnement et la santé. En raison de son expérience dans la Légion étrangère où il était moniteur forestier, le caporal Sarr est un passionné de la nature. Malgré son handicap, il continue son action en faveur de la communauté dans son quartier des HLM Grand Yoff à Dakar.

Doté d’une détermination sans pareille, il se tourne vers le handisport et remporte en 2021 en France la médaille d’or dans la catégorie Handibike des Championnats du monde militaires de cyclisme. Cette même année, son ami Mamadi Doumbouya, également ancien caporal de la Légion étrangère, mène un coup d’État en Guinée contre Alpha Condé, seulement trois ans après avoir été nommé à la tête des forces spéciales.

Sans aucun doute, Macoumba Sarr suit de loin le coup d’État de son vieil ami qu’il n’a pas vu depuis son départ de la Légion étrangère en 2008. L’occasion de retrouver Doumbouya se présente lorsqu’il apprend que ce dernier est annoncé à la cérémonie d’investiture de Bassirou Diomaye Faye. Il se positionne alors au bon endroit, attendant la sortie de son ami qui le reconnaîtra sans aucun doute au premier coup d’œil. Malgré le protocole et le dispositif de sécurité impressionnant qui l’entoure, le général Doumbouya n’a pas de mal à s’arrêter lorsqu’il entend la voix de son ami. Les deux hommes échangent quelques mots. La suite se passe quelques jours plus tard à Conakry, où le numéro un guinéen invite le Sénégalais au palais Mohamed V à l’occasion de l’Aïd el-Fitr. Comme deux frères d’armes, leur histoire continue de défier le temps.

I-Sahel

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici