Après le coup d’État du 24 décembre 1999 qui avait renversé le président Henri Konan Bédié en Côte-d’Ivoire, le général Guéi Robert et ses compagnons d’armes allaient créer le Comité national de salut public (CNSP).

Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), telle est l’institution politico-militaire mise en place le 19 août 2020 au Mali, par les colonels Ismaël Wagué, Malick Diaw, Modibo Koné, Sadio Camara et Assimi Goita,  les 5 auteurs du coup d’état contre le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Le Niger a subit encore un autre coup d’état militaire hier, le cinquième du pays. Au bout d’une journée tendue, les militaires à l’origine du coup de force annoncent la prise du pouvoir par le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie (CNSP).

Les militaires guinéens auteurs du putsch contre Alpha Condé avaient eux, préféré créer le CNRD, le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’État.

Au Burkina les militaires conduits par le capitaine Ibrahim Traoré annonçaient la prise du pouvoir par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR).

Sylvie Kouamé

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici