Plusieurs localités ont été la cible d’attaques terroristes, le week-end du samedi au dimanche dernier. 

Les villages de Komsilga, Nodin et Soro, dans la province du Yatenga, région du Nord, ont fait l’objet « d’attaques meurtrières massives », le dimanche 25 février 2024, a indiqué le Parquet du Tribunal de grande instance de Ouahigouya, dans un communiqué reçu à APA.

« Le bilan provisoire d’ensemble s’établit à environ 170 personnes exécutées, outre les personnes blessées et les divers autres dégâts matériels connexes », a déclaré le Procureur du Faso, Ali Benjamin Coulibaly.

Il a annoncé l’ouverture d’une enquête et a lancé un appel à témoin à « toutes les personnes qui disposeraient d’éléments ou d’informations sur ces faits », en attendant les conclusions de l’équipe d’enquêteurs dépêchés sur place.

Le dimanche 25 février dernier a été particulièrement meurtrier pour le pays. Plusieurs localités ont été la cible d’exactions des groupes jihadistes.

Une attaque terroriste a fait, une quinzaine de victimes parmi des fidèles chrétiens en plein culte dans une église catholique dans la localité de Essakane-Village, dans le nord du pays, avait informé le diocèse de Dori, dans un communiqué.

Le même jour, dans l’est du pays, c’est une mosquée qui était prise pour cible à Natiaboani. Une quinzaine de musulmans avaient aussi été tués en pleine prière de l’aube.

Le pays fait face aux exactions des groupes armés terroristes depuis près de 8 ans.

L’année 2023 a été marquée par de nombreux incidents sécuritaires, environ 1699 de janvier à décembre 2023, selon Armed Conflict Location and Event Data Project (ACLED), une ONG spécialisée dans le monitoring des incidents sécuritaires.

DS/ac/APA

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici