Bill Gates

Bill Gates lance un appel aux dirigeants du monde et propose trois mesures dans la lutte contre le coronavirus

Dans une tribune diffusée par le journal “Le Monde”, Bill Gates, l’archi-milliardaire américain devenu philanthrope, a appelé à une réponse concertée, une “approche globale pour lutter contre cette maladie”. Morceaux choisis.

Bill Gates commence tout d’abord par avertir les différents états à voir au-delà des frontières, car le coronavirus touche toute la planète. “Depuis que le monde a pris conscience du virus, au début du mois de janvier, chaque pays s’est focalisé sur ses propres intérêts nationaux en se demandant: ‘Comment pouvons-nous protéger les gens à l’intérieur de nos frontières?’ C’est une réaction compréhensible. Mais, quand un tel virus s’avère aussi contagieux et répandu que le Covid-19, les dirigeants doivent comprendre que la pandémie restera une menace pour toutes les personnes, où qu’elles soient dans le monde, tant qu’elle sévira encore quelque part.”

Le milliardaire place alors en exergue les pays pauvres, pour lesquels le pire est à craindre. “Jusqu’à présent, le Covid-19 n’a pas encore frappé durement les pays à faibles et moyens revenus. Nous ne savons pas vraiment pourquoi. Mais, en revanche, ce dont nous sommes sûrs, c’est que la maladie finira tôt ou tard par se propager largement dans ces pays. Et que, sans aide, le nombre d’infections et de décès sera sans doute beaucoup plus élevé que ce que nous y observons aujourd’hui. Cette simple observation suffit à prendre conscience de la menace: le Covid-19 a provoqué une saturation des services de santé dans des villes comme New York, alors qu’un seul hôpital à Manhattan dispose de plus de lits de soins intensifs que la plupart des pays africains. Dans ces derniers, la pandémie pourrait donc faire des millions de victimes.”

Bill Gates insiste alors sur l’importance d’une stratégie mondiale. “Les pays développés auront beau avoir réussi à endiguer la maladie au cours des prochains mois, le virus pourrait effectuer un retour en force si l’épidémie continue à faire des ravages quelque part dans le monde. En un rien de temps, toute la planète serait à nouveau infectée. Nous devons donc mettre en œuvre une stratégie mondiale pour lutter contre cette maladie.”

Cette stratégie, Bill Gates la détaille autour de trois mesures phares. Tout d’abord, nos dirigeants “doivent s’assurer que le matériel destiné à combattre la pandémie, comme les masques, les gants et les tests de diagnostic, soit alloué efficacement à l’échelle de toute la planète.” Et pas question pour le milliardaire de voir des surenchères entre pays pour des fournitures vitales car “la maladie ferait alors encore plus de victimes”.

La deuxième mesure à prendre par les dirigeants, comme l’explique Bill Gates, est de “fournir le financement nécessaire au développement d’un vaccin”. Et le milliardaire de préciser: “Les chercheurs qui travaillent déjà au moins actuellement à huit vaccins potentiels contre le Covid-19, sont convaincus qu’un d’entre eux sera mis au point dans les 18 mois qui viennent. […] Cette échéance ne sera respectée que si le financement suit en suffisance.”

Enfin, la troisième mesure épinglée par Bill Gates concerne l’importance de prendre en compte le coût engendré par ce vaccin. “Les entreprises privées qui sont prêtes à produire le vaccin ne devraient pas le faire à perte. Cela étant, chaque vaccin contre le Covid-19 devra être considéré comme un ‘bien public mondial’ et donc rester abordable et accessible pour tout le monde”, explique-t-il.

Et le milliardaire américain de conclure: “Les êtres qui forment notre humanité ne sont pas seulement reliés par nos valeurs communes et des liens sociaux. Nous sommes également connectés les uns les autres à travers un réseau microscopique de germes pathogènes qui relie la santé d’une personne à la santé de toutes les autres. Dans cette pandémie, nous sommes tous reliés aux uns et aux autres. Dans notre réaction, nous devons l’être aussi.”