Le ministère de la Santé de l’enclave palestinienne indique que, depuis le 7 octobre, 55 603 autres personnes ont été blessées par les raids de l’armée israélienne

Le bilan des victimes des attaques israéliennes contre la Bande de Gaza, depuis le 7 octobre, s’est alourdi à quelque 21 320 morts dans les rangs de la population civile, a indiqué le ministère de la Santé de l’enclave palestinienne, ce jeudi.

Ashraf al-Qudra, porte-parole du ministère, a déclaré que 55 603 autres personnes avaient été blessées lors de l’attaque menée par les forces israéliennes depuis cette date.

« Au moins 210 personnes ont été tuées et 360 autres blessées au cours des dernières 24 heures », a-t-il ajouté.

Image

Le porte-parole a indiqué que 312 médecins avaient été tués et 104 ambulances détruites lors des attaques israéliennes, tandis que 23 hôpitaux et 142 centres de soins de santé ont été mis hors service.

Israël pilonne la Bande de Gaza depuis l’attaque transfrontalière menée, le 7 octobre, par le mouvement de résistance palestinien Hamas. L’attaque israélienne a laissé Gaza en ruines, avec 60 % des infrastructures de l’enclave endommagées ou détruites et près de 2 millions de personnes déplacées dans un contexte de pénurie aiguë de nourriture, d’eau potable et de médicaments

Quelque 1 200 Israéliens auraient été tués lors de l’attaque du Hamas, selon les autorités de Tel Aviv.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici