Réplique du Président Henri Joël Kouadio, Président de la Jeunesse Universitaire et Scolaire du PDCI-RDA face aux récentes attaques proférées par le Ministre Touré Mamadou à l’encontre du Président TIDJANE THIAM, Président du PDCI-RDA.

Dans l’arène politique ivoirienne, avec le RHDP parti au pouvoir, les joutes verbales fusent parfois plus vite que les idées constructives. Cependant, face aux récentes attaques du Ministre Mamadou Touré à l’égard du Président Tidjane Thiam et du Président Henri Konan Bédié, je me sens investi d’un devoir : celui d’apporter un éclairage juste et honnête.
Henri Joel Kouadio JPDCI.

Les attaques personnelles et les accusations sans fondement ne font que ternir le débat démocratique que nous devrions tous promouvoir. Au lieu de cela, nous assistons à une dégradation de la qualité des échanges politiques, une triste réalité à laquelle nous devons mettre fin.

Concernant la présidence du PDCI-RDA, rappelons que le Président Tidjane Thiam a été élu démocratiquement, conformément aux règles et statuts du parti. Qualifier son accession à la présidence de notre grand parti d’être « accidentelle » est non seulement injuste, mais aussi irrespectueux envers les membres du parti qui lui ont fait confiance.

Le développement est le fruit d’un travail collectif, et chacun a contribué à sa manière à l’avancement de notre nation. Cela n’empêche qu’un projet de développement est, avant toutes choses, inspiré par un individu. Il n’y a pas du tout de mal que les ivoiriens sachent que le Président TIDJANE THIAM est l’inspirateur de nombreux projets en termes d’infrastructures économiques dont la réalisation n’a pas pu voir le jour sous la mandature du Pdci en raison du malheureux coup d’état militaire de 1999.

J’invite mon aîné, Monsieur le Ministre Touré Mamadou à promouvoir un débat politique fondé sur les idées et les projets bénéfiques aux ivoiriens, plutôt que sur les attaques personnelles et la désinformation. La jeunesse ivoirienne aujourd’hui reste engagée en faveur de la démocratie, de la transparence et du respect des institutions.

Enfin, je lance un appel au bon sens et à l’élégance politique.

Je demande à la jeunesse ivoirienne de tourner le dos aux réactions vindicatives des cadres du RHDP qui ne sont pas dignes d’un débat démocratique.

Il est temps de tourner la page aux discours qui n’ont que pour seul objectif entretenir un climat de tension politique permanent et de se concentrer sur ce qui importe vraiment : l’avenir de notre nation.

Henri Joël Kouadio

Président de la Jeunesse Universitaire et Scolaire du PDCI-RDA

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici