Opération de libération des artères principales de la commune d'Abobo -  Abidjan.net PhotosLa libération des emprises des grandes artères des villes dont les stades ont été retenus pour abriter la 34e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can 2023), démarre le 1er décembre 2023.

C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité, Bouaké Fofana, ce lundi 27 novembre 2023, à l’issue de la visite de plusieurs infrastructures dans la commune d’Abobo.

« Nous allons organiser avec les mairies la phase pratique au plus tard le 1er décembre. Et nous souhaitons ne pas avoir recours à la force. C’est pour cela que nous avons envoyé des mises en demeure aux populations qui sont installées sur les grandes artères, le domaine public de façon illégale pour qu’elles partent d’elles-mêmes de façon organisée », a fait savoir le ministre.

Aussi a-t-il indiqué que son département ministériel, de concert avec les mairies, prévoit faire des aménagements pour éviter la recolonisation de ces espaces. « Ce que nous faisons pour la Can, est aussi bon pour la Côte d’Ivoire après la Can », a insisté Bouaké Fofana, soulignant que la Côte d’Ivoire entend organiser la Can de l’hospitalité, la Can jamais organisée.

C’est pourquoi il invite ses compatriotes à se préparer à recevoir cette Can. « Chacun a sa part à faire pour la réussite de cette compétition. C’est pour cela que nous demandons de libérer toutes les voies structurantes que nos invités vont parcourir depuis leur logement jusqu’au stade. En tout cas, tous les stades aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, il faut que les gens sentent que la Can organisée par la Côte d’Ivoire est la meilleure Can jamais organisée », a exhorté Bouaké Fofana.

Le maire d‘Abobo, Kandia Camara, se félicite de cette visite car au niveau de sa circonscription, cette opération de libération des emprises des grandes artères de la commune a été entreprise. « Il est important que nous puissions donner un visage reluisant de nos communes et par ricochet de toute la Côte d’Ivoire. Nous voulons que nos communes soient propres, salubres, accueillantes afin que nous ayons une bonne Can », a proposé Kandia Camara.

Pour elle, la visite du ministre Bouaké Fofana permet aux populations de savoir que ce qui leur a été dit est une réalité. Et que le gouvernement a lancé cette opération non pas pour la seule commune d’Abobo, mais pour toutes les communes d’Abidjan et partant pour toute la Côte d’Ivoire. « C’est pourquoi je lance un appel à toute la population d’Abobo d’offrir une belle Can pas seulement sur le stade d’Ebimpé mais aussi dans notre commune.

Que tous ceux qui viendront de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique et du monde trouvent une commune propre. Je compte sur toutes les populations d’Abobo pour faire en sorte que la commune soit « zo », avant, pendant et après la Can », a exhorté le maire Kandia Camara.

Rappelons que le ministre a visité l’échangeur d’Adjamé-Macaci, celui du rond-point d’Abobo, la caserne des sapeurs-pompiers, la nouvelle gare internationale d’Abobo Anokoua-Kouté et l’échangeur d’Abobo-N’Dotré.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici