PPTE: Question au gouvernement.

Lire aussi:Face aux sénateurs, le ministre Adama Coulibaly : ’La Côte d’Ivoire n’est pas un pays pauvre très endetté ( PPTE) et elle n’a pas un problème de dette’’

1)●  » Non! La Côte d’Ivoire n’est pas un PPTE. » dit le gouvernement. Soit. 2) ● Si la CI est sur la liste des PPTE, c’est parce qu’elle l’a été mais ne l’est plus. Elle est sorti des PPTE depuis 2018. Comme quoi, on peut sortir du PPTE comme d’un restaurant. Même dans ce cas il faudra bien digérer les repas, par la suite. 3) ● Si le Conseil des ministres dit que la CI a ratifié l’Accord de la Facilité Africaine de Soutien Juridique, une organisation internationale hébergée par la Banque africaine de développement à Abidjan, ce n’est parce qu’elle souffre des suites de son statut de PPTE, ni pour se prémunir contre les Fonds Vautours mais parce que la Facilité en question créée en 2008 et opérationnelle depuis 2010, à complètement changé de mission. Ahan! 4) ● L’Accord deFacilité est ouverte aux États et aux organisations internationales. À la fin de 2021, dit son site, afdb.org/fr/topics-and-.,  » la Facilité comptait 60 membres, dont 53 pays (parmi lesquels cinq non africains) et sept organisations internationales. Parmi les 48 pays africains membres, 26 ont signé et ratifié l’Accord de Facilité; 22 l’ont signé, mais ne l’ont pas ratifié, 6 ne l’ont ni signé ni ratifié. Tous les pays africains sont admissibles à l’assistance de l’ALSF. » OK. 5) ● Notre préoccupation n’est pas de savoir si la CI est redevenue PPTE ou pas. Telle est la mauvaise question. La bonne interrogation est de se dire que le gouvernement connaît tous les domaines d’intervention de la Facilité et les secteurs qui sont dévolus à l’Accord Facilité Africaine de Soutien Juridique Juridique à savoir: A) Les activités extractives et les ressources naturelles; B) Les infrastructures et les partenariats public-privé (PPP); C) L’énergie : la génération d’électricité, les infrastructures, la distribution et la transmission, l’hydrogène et les activités pétrolières midstream et downstream; D) La dette souveraine; E) Les traités d’investissement et le règlement des différends. 6) ● Pourquoi, alors que le gouvernement connaissant tous ces 5 domaines d’intervention de l’Accord de Facilité, il fait le choix explicite de justifier auprès de l’opinion, dans son communiqué du conseil des ministres du 8 mai 2024, sa ratification de cet accord par la peur des « fonds vautours » tout en nous rappelant que cette Facilité a été créée [ je cite]《… auprès de la BAD en vue d’accompagner les Pays Pauvres Très Endettés (PPTE) dans les négociations et surtout, les contentieux qui les opposent aux créanciers agressifs, connus également sous la dénomination de Fonds vautours. (…) que cet accord permettra à notre pays de bénéficier de prestations juridiques et de renforcement des capacités juridiques des agents nationaux spécialisés dans la négociation de transactions commerciales complexes et autres opérations souveraines y afférentes.》? ■Telle est la question pertinente. Vous dites que c’est une Facilité pour les PPTE que vous ratifiez en 2024 alors qu’elle existe depuis 2010. Une certaine opinion se dit alors tient les gars nous ont donc ramené au PPTE. Simple analyse de votre discours sur les Fonds Vautours qui vous imposent de rechercher une assistance juridique. sikafinance.com/marches/-non-l

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici