Des milliers de personnes ont assisté vendredi à Moscou, malgré le risque d’être arrêtées, aux obsèques d’Alexeï Navalny, le principal détracteur de Vladimir Poutine, mort le 16 février dans des circonstances troubles en prison.

Dans la journée, les forces de l’ordre ont procédé à au moins 128 interpellations dans 19 villes russes, au cours de rassemblements tenus en hommage à l’ancien militant anticorruption, selon l’ONG spécialisée OVD-Info.

Présents en nombre avec des fleurs, pour certains en pleurs, les soutiens d’Alexeï Navalny ont scandé « Non à la guerre ! », « Nous ne t’oublierons pas ! » ou encore « Nous ne pardonnerons pas ! ».

Après une courte cérémonie dans une église où sa dépouille a été exposée dans un cercueil ouvert conformément au rite orthodoxe, en présence notamment de ses parents mais en l’absence de sa femme Ioulia, l’opposant a été mis en terre au cimetière de Borissovo, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Au moment de l’inhumation a retenti la bande-son du film Terminator 2, qui, selon Alexeï Navalny, était le « meilleur film jamais réalisé », a expliqué sa porte-parole, Kira Iarmych.

De nombreuses personnes ont ensuite défilé devant sa tombe.

Russie : la très encombrante sépulture d'Alexeï Navalny pour le KremlinPlus tôt, dans l’église, son corps avait été montré pour la première fois au public, couvert de dizaines de fleurs rouges et blanches, tandis que l’assistance tenait des cierges. Ceux ayant réussi à entrer dans le petit édifice ont pu apercevoir son visage blême et aux traits déformés.

À l’extérieur, tandis que la police antiémeute avait parsemé la zone de barrières, des milliers de personnes se sont rassemblées, formant une très longue file. Le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le président français, Emmanuel Macron, ont d’ailleurs tour à tour salué leur « courage ».

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, avait quant à lui averti qu’il y aurait de potentielles sanctions en cas de participation à toute manifestation « non autorisée » à l’occasion de ces funérailles.

« C’est douloureux »

La veuve de l'opposant russe Alexeï Navalny est au Parlement européen pour  un discoursDans un message d’adieu posté sur les réseaux sociaux, Ioulia Navalnaïa a remercié, de l’étranger, son mari pour « ces 26 années de bonheur absolu ».

« Je ne sais pas comment je vais vivre sans toi, mais je vais faire de mon mieux pour que là-haut tu sois heureux et fier de moi », a-t-elle ajouté.

« Papa, tu as toujours été et tu resteras pour toujours mon modèle », a quant à elle écrit sa fille, Dacha, sur Instagram, évoquant la « gentillesse », l’« optimisme » et le « sens de l’humour » de son père, son « héros ».

Le frère de l’opposant, Oleg Navalny, a pour sa part diffusé des photos montrant les deux hommes ensemble, accompagnées de la légende : « Dors tranquille, mon frère, et ne t’inquiète de rien. »

Russie : la très encombrante sépulture d'Alexeï Navalny pour le KremlinAlexeï Navalny est mort à l’âge de 47 ans dans une colonie pénitentiaire de l’Arctique, et ses collaborateurs, Ioulia Navalnaïa ainsi que les Occidentaux ont accusé Vladimir Poutine d’avoir été responsable de son décès, ce que le Kremlin nie.

Après avoir tardé à remettre sa dépouille à ses proches, les autorités russes s’y sont finalement résolues le week-end dernier.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici