Ce vendredi, je fais noter à ceux qui rêvent de coups d’état en #Ci225, aux trolls et autres négateurs patentés qui me rappellent, sous mes tweets, mon passé d’ancien rebelle, que j’ai toujours assumé et c’est à ce titre que je revendique fièrement d’avoir hautement contribué au retour de la Paix et de la Démocratie dans mon pays. Je tiens à la Démocratie en #Ci225. Je rappelle à ces trolls que je reste foncièrement opposé aux coups d’états dans notre espace communautaire qu’est la CEDEAO, dont plusieurs pères fondateurs étaient pourtant des anciens putschistes. Quand je me suis engagé en politique en 1994, c’était pour voir la Démocratie triompher en #Ci225 où un système avait pris place niant à certains citoyens leur participation aux jeu et débat politiques. Je rappelle que la première victime de l’exclusion politique est le fondateur du RDR, Djéni Kobina, empêché de se présenter à une simple élection législative dans la commune d’Adjamé. On lui attribua une nationalité que jamais il n’eut. Quand j’ai rejoint Bouaké, en novembre 2002, le MPCI devenu Forces nouvelles (terme emprunté au Président Henri Konan Bedié à la table ronde de Linas-Marcoussis), c’était pour fuir les escadrons de la mort à Abidjan (je n’écrirais pas ces mots si j’avais été présent à cet enterrement du 19 octobre 2002 où mon nom figurait sur la liste des personnes à abattre parce que proches de la deuxième victime de l’exclusion politique en #Ci225, le Président du RDR, Alassane Ouattara, exclu de la Présidentielle et des Législatives de 2000 )… et pour contribuer à la recherche de solutions de sortie de crise (j’ai toujours eu confiance en mes capacités, peu importe les médisances des parvenus et des nouveaux convertis). Je n’ai pas rejoint la rébellion par opportunisme comme ceux qui ont rejoint Bouaké pour un poste ministériel (je n’aurais pas pris un nom d’emprunt en ces temps là où ça tuait des opposants civils à Abidjan). D’ailleurs je n’ai jamais occupé de poste ministériel au nom de la rébellion, encore moins obtenu un quelconque trésor de guerre. Témoin des rêveries et des propositions loufoques, j’y suis resté constant, défendant mon attachement à une #Ci225 Une et Indivisible dont je ne jamais douté de la diversité. Civil aux côtés de militaires dont certains ont atteint aujourd’hui la haute hiérarchie militaire, je reste fier d’avoir contribué au retour à la réunification de mon pays où pour la 1ere fois en 2010, tous les acteurs politiques ont pu aller à une élection présidentielle sans l’exclusion artificielle d’un candidat (revendication essentielle du MPCI). Voilà ce dont j’ai rêvé en rejoignant le RDR en 1994 et en devenant l’un des principaux cadres civils des Forces nouvelles. Je n’ai jamais rêvé de coup d’état en #Ci225. Je n’ai jamais participé à une tentative de coup d’état en #Ci225 (le 13 février 2023, la Justice de mon pays m’a lavé de tous soupçons). Peu importe le prix à payer, je serai toujours opposé aux putschistes et à ceux qui rêvent de coups d’état en Afrique. Ce vendredi 28 Juillet 2023, je reste convaincu que la CEDEAO doit mettre tout en œuvre pour sauver la Démocratie au Niger où des militaires félons veulent assassiner la Démocratie.

Image

Advertisement

2 Commentaires

  1. Wonderful beat ! I wish to apprentice while you amend your site, how could i subscribe for a blog web site? The account aided me a acceptable deal. I had been tiny bit acquainted of this your broadcast provided bright clear concept

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici