Le président égyptien s’est également déclaré opposé aux attaques « contre tout civil » dans le conflit en cours et qu’il travaillera « avec force et détermination » pour contenir et limiter les répercussions.

La réaction de Israël à l’attentat perpétré par le mouvement islamiste palestinien Hamas Le 7 octobre dernier, « cela a dépassé la légitime défense et s’est transformé en punition collective ». C’est ce qu’a déclaré le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, au secrétaire d’État américain, Antoine Blinken, lors de sa visite au Caire. Sissi a également déclaré qu’il était contre les attaques « contre tout civil » dans le conflit en cours et qu’il travaillerait « avec force et détermination » pour contenir et limiter les répercussions. « C’est une position et un rôle qui nous tient beaucoup à cœur et qui fait partie de l’accord de paix entre l’Egypte et Israël », a déclaré le président égyptien, rappelant qu’un retard dans la résolution de cette crise « fera de plus en plus de victimes ».

« Ce qui s’est passé il y a neuf jours était grave (l’attaque du Hamas, ndlr), cela ne fait aucun doute, et nous le condamnons également, mais s’accumulent la colère et la haine qui se sont développées pendant plus de 40 ans depuis le côté palestinien, sans aucun problème. horizon pour résoudre le problème », a déclaré Al-Sissi, rappelant de « faire tous les efforts possibles pour contenir la situation et empêcher d’autres parties d’entrer dans le conflit ». « Je suis citoyen égyptien et j’ai grandi aux côtés de Juifs, qui n’ont subi aucune forme d’oppression dans la région. Peut-être que des attaques ont eu lieu en Europe, mais cela n’a pas eu lieu dans les pays arabes et islamiques », a conclu Al-Sissi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici