Les fonds, qui ont été levés auprès de banques multilatérales de développement et d’institutions financières internationales, serviront à soutenir l’innovation, à développer la chaîne de valeur agroalimentaire et à créer des zones spéciales de transformation agro-industrielle.  

Le gouvernement nigérian a mobilisé plus de 500 millions de dollars pour transformer la production alimentaire dans le pays le plus peuplé d’Afrique, a annoncé le vice-président Kashim Shettima (photo) dans un communiqué ce mardi 25 juillet.

« Les fonds proviennent de sources telles que les banques multilatérales de développement et les institutions financières internationales. Ils seront utilisés pour financer la transformation du système alimentaire, soutenir l’innovation, développer la chaîne de valeur agroalimentaire et créer des zones spéciales de transformation agro-industrielle », a-t-il précisé dans ce communiqué rendu public en marge du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires +2, qui se tient à Rome.

Le président nigérian Bola Tinubu avait déclaré, le 13 juillet, l’état d’urgence sur la sécurité alimentaire pour permettre à l’État de prendre des mesures exceptionnelles afin de renforcer la sécurité alimentaire et l’approvisionnement, alors que le pays de plus de 200 millions d’habitants est aux prises avec une inflation qui a atteint son plus haut niveau depuis deux décennies.

Selon le Bureau national des statistiques (NBS), le taux d’inflation des produits alimentaires a atteint 24,82 % en glissement annuel en mai 2023 contre 19,50 % en mai 2022, en raison notamment de la hausse des prix de l’huile de table, de l’igname et d’autres tubercules, du pain et des céréales, du poisson, des pommes de terre, des fruits, de la viande, des légumes et de l’alcool.

Les mesures envisagées par les autorités pour améliorer la sécurité alimentaire comprennent, entre autres, le défrichement de forêts pour les remplacer par des terres agricoles, la fourniture d’engrais et de céréales aux agriculteurs et l’amélioration de la sécurité dans les provinces agricoles.

(Agence Ecofin)

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici