Les Abidjanais ont été récemment surpris de voir plusieurs quotidiens proches du Rhdp, en tir groupé, plaqué sur leurs UNEs, une réflexion sur des arguments militants en faveur de la suppression de la commune du Plateau.

Le coup fumant ne devait venir que de quelqu’un qui a le porte-monnaie bien rempli ou qui a de fortes entrées au sein du pouvoir en Côte-d’Ivoire.

Accusés, les services du nouveau Gouverneur d’Abidjan, ont nié.

Le ministre reconnait désormais à demi-mot son implication.

Mambé, l’actuel PM, a été gouverneur durant plus de 10 ans. Durant toute cette période la question de la suppression de la commune du Plateau n’a jamais été sur l’agenda du district.

À peine Bacongo installé à l’hôtel de ville, que la polémique autour du Plateau est relancée, comme en 2018.

La coïncidence était trop flagrante pour que le ministre-gouverneur continue de nier son implication.

Le Rhdp est soupçonné depuis belle lurette de vouloir installer Sawegnon Fabrice à la tête de la mairie du Plateau, dans le but de s’accaparer les terrains à fortes valeurs ajoutées dont regorge la commune centrale d’Abidjan, pour en faire des produits de spéculation.

Sylvie Kouamé

———————————————————Débat sur la « suppression de la commune du Plateau »: « Ce n’est pas une réflexion du Rhdp mais un cadre organique actuel de la décentralisation du District d’Abidjan » (Bacongo)

Le Secrétaire Exécutif du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix, Cissé Bacongo a déclaré que « la suppression de la commune du Plateau n’est pas une réflexion du Rhdp. Mais plutôt une question sur le cadre organique actuel de la décentralisation au niveau du District Autonome d’Abidjan qui n’a pas évolué depuis 2011 ».

Il s’est exprimé cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce jeudi 25 avril 2024 au siège du parti au pouvoir à Abidjan-Cocody.

Il a souhaité que tous les partis politiques et tous les ivoiriens puissent s’engager et poursuivre la réflexion sur la question, « sans procès d’intention, sans suspicion. »

Selon lui sur la question, le président de la République s’est tenu à ce qui était en place. « Il n’a pas créé de nouvelles entités communales dans le District contre 4 dans le pays. Ainsi nous sommes passés de 197 communes à 201. Cela dit, j’estime qu’il reste utile, puisque nous souhaitons améliorer la gouvernance de proximité, d’intégrer cette question et d’autres, dans la réflexion à mener sans à priori, ni procès d’intention. », explique-t-il.

Pour lui, « il ne s’agit pas, de soupçonner le RHDP, un parti politique assez responsable de ses écrits, faits et gestes, de vouloir récupérer une commune qu’il a perdue. »

Il a invité à une réflexion approfondie et sereine sur la question qui selon lui « n’est pas à l’ordre du jour au niveau des instances du RHDP ni du Gouvernement pour le moment. »

Cyprien K.

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici