Côte d’Ivoire: six morts dans un éboulement après des pluies diluviennes à Abidjan

0
86

Six personnes dont deux enfants sont mortes dans un éboulement à Abidjan, après une nuit de pluies diluviennes, ont indiqué jeudi les sapeurs pompiers ivoiriens évoquant un bilan définitif des victimes.
Un précédent bilan faisait état d’au moins cinq morts et deux blessés.

L’éboulement a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi, marquée par de fortes pluies, dans le quartier de Mossikro de la commune d’Attécoubé dans l’ouest d’Abidjan.

Lire aussi: Saison pluvieuse: 4 000 ménages à Abidjan sommés de quitter les zones à risque

« Bilan définitif: 6 personnes décédées, 4 adultes, 2 enfants et deux personnes blessées », évacués à l’hôpital, selon une brève publication du groupement de sapeurs pompiers militaires sur les réseaux sociaux.


Les opérations de secours se sont achevées à la mi-journée. Plus tôt dans la journée, les pompiers avaient communiqué un premier bilan faisant état de cinq morts.
Le Premier ministre Patrick Achi s’est rendu jeudi matin sur place.

Une opération d’évacuation d’une cinquantaine de zones menacées d’éboulements ou de glissements de terrain a débuté début juin, alors que la saison des pluies démarrait en Côte d’Ivoire.

Dans ces opérations, le gouvernement détruit des quartiers dans des zones inondables ou dangereuses, où les habitants vivent dans des conditions précaires, s’installant là où ils trouvent de la place.

« Mossikro (…) est retenu comme zone à risque, et sa population avait été depuis les mois de mars et avril sensibilisée à quitter impérativement les lieux », déplore un communiqué du ministère de l’Hydraulique.

« Les réticences et résistances à cette opération de survie ou de préservation de la vie initiée par le Ministère en charge de l’Assainissement sont suicidaires », poursuit le texte.
Le gouvernement assure que les personnes dont les maisons ont été rasées par cette opération ont été relogées provisoirement.

Le scénario des pluies torrentielles suivies d’inondations dévastatrices est récurrent dans la capitale économique ivoirienne. Les constructions dans des zones inondables, souvent habitées par des pauvres, sont légion dans cette métropole d’Afrique de l’Ouest qui compte cinq millions d’habitants et en croissance continue.
En juin 2018, 18 personnes étaient mortes à Abidjan après des pluies torrentielles. Treize autres étaient décédées dans un glissement de terrain en juin 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here