Guerre en Ukraine: Biden révèle que Zelensky «ne voulait pas entendre» ses avertissements sur une invasion

0
95

« Beaucoup de gens pensaient que j’exagérais », a précisé le président américain vendredi 10 juin, alors que la guerre fait rage depuis plus de trois mois

C’est un éclaircissement sur les prémices de la guerre. « Beaucoup de gens pensaient que j’exagérais », a indiqué le président américain, vendredi 10 juin, pendant une réception à Los Angeles pour lever des fonds pour le parti démocrate, rapporte Le Figaro. Joe Biden fait référence aux avertissements américains sur la réalité d’une invasion russe, avant le lancement de celle-ci, le 24 février 2022.

Pire, Kiev semble avoir fait la sourde oreille. « Je savais que nous avions des informations en ce sens. [Le président russe Vladimir Poutine] allait traverser la frontière. Il n’y avait aucun doute et Zelensky ne voulait pas l’entendre », a ajouté Joe Biden devant des journalistes. L’Ukraine avait-elle peur d’une intoxication diplomatique ? Le précédent de l’invasion de l’Irak par Washington a possiblement joué. Les preuves avancées par les Américains pour justifier une invasion étaient alors… bidonnées.

Incrédulité. Cette fois, les avertissements américains avaient suscité l’incrédulité, y compris chez certains alliés européens. D’aucuns avaient même critiqué le positionnement américain, jugé alarmiste. Le chef de la Marine allemande de l’époque, le vice-amiral Kay-Achim Schönbach, avait même évoqué « une ineptie », avant d’être forcé de démissionner.

Lasse, la Russie a dévoilé ses intentions le 24 février, en lançant une « opération spéciale » contre l’Ukraine. Depuis, après une première phase de la guerre où le Kremlin a été mis en échec par Kiev, le conflit s’enlise. Après trois mois de guerre, le Donbass, l’un des objectifs de la Russie, n’a toujours pas été pris. Les combats font actuellement rage dans la ville de Severodonetsk, pour la conquête de l’oblast de Louhansk.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here