Éric Zemmour s’en prend à Pap Ndiaye : le ministre et ses enfants dans son viseur…

0
114

Depuis la nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’Éducation le 20 mai dernier, Éric Zemmour formule critique sur critique à propos du remplaçant de Jean-Michel Blanquer. Ce lundi 30 mai, l’ex-candidat à la présidentielle a pointé les incohérences de la vie et des combats de Pap Ndiaye sur son compte Twitter.

Il semblerait qu’Éric Zemmour ait trouvé son nouveau bouc émissaire. Son nom est Pap Ndiaye et c’est le nouveau ministre de l’Éducation. Ce lundi 30 mai sur Twitter, le président de Reconquête ! a réitéré son désamour envers le successeur de Jean-Michel Blanquer dans un message soulignant l’incohérence entre la carrière de Pap Ndiaye et sa vie privée“Comme tant d’idéologues de gauche, Pap Ndiaye a fait sa carrière sur la lutte contre les discriminations mais a placé ses enfants dans une école d’élite de l’enseignement privé. Ce qui va lui permettre de détruire l’Éducation Nationale sans mettre sa progéniture en danger”, a écrit l’ex-candidat à la présidentielle 2022, arrivé en quatrième position au premier tour.

Lire aussi:Le malentendu Pap Ndiaye

Éric Zemmour fait là référence à Rose et Lucien, les enfants de Pap Ndiaye qui ont étudié à l’École alsacienne, “autre haut lieu de communautarisme”, selon Paris Match. L’épouse du socialiste, Jeanne Lazarus, dirige quant à elle le département de sociologie de Sciences Po. “Le couple bobo idéal”, écrit l’hebdomadaire.

Pap Ndiaye, “un intellectuel indigéniste, wokiste, obsédé par la race”

Et ce n’est pas la première fois qu’Éric Zemmour cible le nouveau locataire de la rue de Grenelle. Le jour de la nomination surprise de Pap Ndiaye, le 20 mai dernier, le compagnon de Sarah Knafo avait déclaré que l’historien de 56 ans était “un intellectuel indigéniste, wokiste, obsédé par la race” qui défendrait “ses convictions au détriment de nos enfants”. Jean-Michel Blanquer avait, selon le candidat aux législatives dans le Var, le mérite de “de défendre les idéaux républicains et de laïcité”, contrairement à Pap Ndiaye qui symbolise, toujours selon Éric Zemmour, “la déconstruction en personne, la déconstruction en marche”.

Invité sur CNews pour commenter le nouveau gouvernement formé par Élisabeth Borne dès le 23 mai, Éric Zemmour avait explicité ses désaccords avec Pap Ndiaye. “Il confond l’histoire des États-Unis, de la ségrégation américaine et du racisme américain, avec l’histoire de la France, et il se trompe, avait notamment déclaré l’ex-journaliste politique du Figaro. “Nous avons toute une tendance aujourd’hui venue des États-Unis, la fameuse tendance Woke. Les indigénistes américains qui sont devenus des indigénistes français et qui veulent déconstruire l’histoire de France en expliquant qu’elle n’est que l’histoire du privilège blanc, de la domination des blancs, des hommes et des hétérosexuels sur les autres”, avait-il également clamé sur le plateau de son ancien employeur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here