Kylian Mbappé prolonge avec le PSG et éconduit le Real Madrid

0
80

En fin de contrat avec le club parisien, l’attaquant s’est engagé pour trois saisons supplémentaires. Une victoire surprise pour le club parisien, alors que le joueur avait émis l’envie de rejoindre Madrid à l’été 2021.

Jamais la prolongation d’un contrat à durée déterminée n’a autant fait parler et occupé l’espace médiatique dans l’histoire du salariat français. Mais Kylian Mbappé n’est pas un employé tout à fait comme les autres. En fin de contrat le 30 juin, l’attaquant de 23 ans a prolongé ce samedi 21 mai avec le Paris-Germain pour trois saisons supplémentaires et décliné les avances du Real Madrid.

Le PSG a officialisé la nouvelle – déjà éventée dans l’après-midi par plusieurs médias – avant le début de la rencontre face au FC Metz en clôture de la saison de Ligue 1. « J’ai une très bonne nouvelle, Kylian Mbappé va rester jusqu’en 2025 », a confirmé le président parisien, Nasser Al-Khelaïfi.

Devant un public du Parc des Princes heureux comme un soir de victoire en Ligue des champions, Kylian Mbappé a ensuite pris la parole. « Je suis très content de continuer l’aventure, de rester ici à Paris dans ma ville. J’espère que je vais continuer à faire ce que j’aime : jouer au football et gagner des trophées. » Emu, il a enfilé un t-shirt « Kylian, c’est Paris » avec écrit en dessous « 2025 » comme le terme de son contrat désormais.

Maître des horloges et de son destin, le joueur (arrivé de Monaco en 2017 pour 180 millions d’euros) a pris son temps avant d’arrêter sa décision et d’informer au dernier moment ses deux prétendants. Vendredi, sa mère Fayza Lamari révélait au média égyptien Kora Plus la fin des discussions avec Paris et Madrid. « Les deux ne diffèrent pas beaucoup, on attendra maintenant sa décision », indiquait-elle comme pour rappeler que le dernier mot revenait à son fils.

Et comme sur un terrain, celui-ci ne fait rien comme les autres et mène sa carrière sans les services d’un agent. Son père Wilfried le conseille sur ses choix sportifs, sa mère chapeaute la communication et le marketing, et l’avocate Delphine Verheyden aide la famille à éplucher les contrats.

Celui proposé par le PSG n’est pas encore connu en détail, mais il laisse place à tous les fantasmes. Les sommes les plus folles circulent depuis quelques jours entre une prime à la prolongation supérieure au budget annuel des 19 autres clubs de Ligue 1 et une hausse de salaire substantielle. La puissance financière presque sans limite du club adossé au fonds souverain du Qatar offre une certaine marge de manœuvre. Début mars, Le Parisien évoquait un salaire annuel net de 45 millions d’euros (contre 20 millions bruts actuellement). Une proposition parmi tant d’autres pour prolonger le joueur et lui enlever Madrid de la tête.

Un départ contrarié mais pas d’états d’âme

Car son choix était arrêté. Kylian Mbappé souhaitait enfiler l’été dernier ce maillot blanc dont les photos ont recouvert les murs de sa chambre d’enfant à Bondy (Seine-Saint-Denis). En 2017, il avait repoussé son rêve de gamin une première fois. Un choix de raison. Avec même pas une saison de Ligue 1 dans les jambes, il ne se voyait pas encore comme un produit d’exportation. Dans son esprit, le Real saurait l’attendre, surtout s’il confirmait ses débuts fracassants.

Mais le PSG a dit non. Malgré la volonté du joueur, malgré les 160 millions d’euros proposés par le club espagnol pour racheter sa dernière année de contrat, le président Nasser Al-Khelaïfi en fait une affaire de principes et annonce que Mbappé ne partira jamais libre. L’attaquant, lui, passe des mauvaises vacances. Son Euro s’est terminé par un pénalty raté et une élimination contre la Suisse, et le voilà « bloqué » pour une saison de plus à Paris.

Mais Mbappé a le spleen rapide. Quand d’autres ont mis leur zèle en sommeil après un transfert contrarié, lui reprend la marche de sa carrière, sa quête de marquer l’histoire. Peu importe le maillot, le champion du monde 2018 chasse les buts et les records. « Quand ton ambition est de partir, si tu restes, tu n’es pas content. Mais je suis vite passé à autre chose », confie-t-il à L’Equipe en octobre.

L’idée d’un bras de fer avec ses dirigeants ne lui a même pas effleuré l’esprit. « Ça aurait été ingrat. Ça n’aurait pas été reconnaissant envers un club qui m’a accueilli à 18 ans et qui m’a beaucoup donné pendant quatre ans. Et puis, j’ai toujours envie de jouer, de montrer que je suis un grand joueur », dit-il alors.

Le Français va le démontrer toute la saison. Le PSG joue (souvent) mal, sans idée de jeu avec un Lionel Messi à l’esprit toujours à Barcelone, mais Mbappé change tout par ses buts (25 en championnat) ses passes décisives (17), son rayonnement européen et une influence toujours grandissante dans le groupe. Mais de prolongation de contrat toujours pas.

Le 9 mars, le Real pense remporter plus qu’un huitième de finale de Ligue des champions. Ce soir-là, Mbappé doit voir la différence entre l’institution la plus titrée d’Europe et ce PSG, club encore adolescent avec ses rêves européens toujours contrariés. La vérité doit crever les yeux. Paris n’y arrive pas. Mbappé l’a vu forcément.

« Un échec retentissant » pour Florentino Perez

Mais l’intéressé n’a rien dit, rien indiqué. Son silence a fini par devenir pesant à Madrid où on ne respecte peut-être pas le PSG, mais on craint sa force de frappe économique. Du côté de l’entourage de Nasser Al-Khelaïfi, l’heure est à la jubilation à imaginer le visage défait du président madrilène, Florentino Perez. « C’est un échec retentissant pour lui, un second après la Super Ligue. Une fois encore, tous ses mensonges sont exposés au grand jour. On a même offert (un peu) moins que le Real, et malgré ça il reste », confie au Monde un proche de M. Al-Khelaïfi.

Souvent critiqué pour sa proximité (voire sa mansuétude) avec ses stars, le Qatari a repris ces dernières semaines le dossier Mbappé à son directeur sportif, Leonardo, avec lequel les relations sont plus fraîches. « NAK » a ainsi invité Fayza Lamari à Doha en avril pour lui présenter les contours du futur projet sportif. Un projet dont son fils doit être au centre. Neymar a perdu presque tout crédit entre blessures et saudade, Lionel Messi n’est que de passage avec ses 34 ans, Mbappé incarne, lui, un avenir dans lequel le PSG aurait enfin appris de ses erreurs.

Au point de le consulter pour prendre certaines décisions stratégiques ? L’idée serait dans l’air et les prochains jours risquent de très vite donner la tendance. Le Parisien croit savoir que les heures de Leonardo seraient déjà comptées. Pour remplacer le Brésilien, un nom circule déjà : celui de Jorge Campos. Architecte des titres de champion de France de Monaco (2017) et de Lille (2021), le Portugais sait construire des équipes, activer ses réseaux pour dénicher des talents. Mais il a aussi comme qualité d’être très apprécié par Kylian Mbappé depuis leur époque monégasque. Et pour le Paris-Saint-Germain de demain, c’est le genre de détail qui compte énormément.

Mercato – PSG : La sortie fracassante de la mère de Mbappé sur sa prolongation !

Alors que Kylian Mbappé a décidé de renouveler son bail avec le PSG, cette décision ne fait pas l’unanimité, incitant la mère du joueur à répondre aux détracteurs sur Twitter.

Ce n’est pas encore officiel, mais le dénouement du feuilleton Mbappé est connu. Après de longues négociations avec les deux clubs, l’international français a décidé de recaler le Real Madrid afin de prolonger avec le PSG. Un retournement de situation qui fait la joie des supporters parisiens, mais à Madrid, l’ambiance est radicalement différente. Kylian Mbappé est critiqué par les fans madrilènes et les observateurs du club merengue, incitant Fayza Lamari, la mère de l’attaquant, à prendre la parole.

« Quand on ne sait pas on se tait »

Sur TwitterFrédéric Hermel ne s’est pas privé de tacler Kylian Mbappé après l’annonce de sa future prolongation avec le PSG. « Dans le foot il y a ceux qui respectent la parole donnée. Et puis il y a Mbappé… », a lâché l’ancien correspondant de RMC à Madrid, une sortie qui n’a pas du tout été du goût de Fayza Lamari, répondant dans la foulée au journaliste : « Monsieur Hermel. Quand on ne sait pas on se tait… Jamais un accord n’a été donné… Bien à vous. »

—————————————————-

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here