COP15/Le Président Alain Donwahi : « La dégradation des sols peut également atteindre un pays comme la Côte d’Ivoire »

0
87
Le Président de la 15ème Conférence des Parties sur la désertification et la sécheresse (COP 15), Alain Richard Donwahi a affirmé que cette rencontre va aider à éveiller les consciences. C’était lors d’une interview accordée à la WebTV de la Cop 15, le mardi 17 mai 2022.

« Cette COP donnera l’occasion à chacun de se rendre compte de l’importance de la lutte contre la désertification. On pense, malheureusement à tort, qu’elle ne touche que les pays du Sahel, en Afrique. La Côte d’Ivoire est également concernée. Il faut qu’on reboise nos forêts », a indiqué l’ex-ministres des Eaux et Forêts. Qui a fait remarquer que la dégradation des sols peut également atteindre un pays comme la Côte d’Ivoire où de nombreuses personnes vivent de l’agriculture. Pour lui, l’agriculture doit demeurer productive afin que les acteurs en tire profit à travers la création de chaîne de valeur.

A l’en croire, il est impérieux d’accélérer la mise en œuvre des programmes de lutte contre la désertification et la sécheresse.

Concernant la mobilisation des ressources financières pour la réalisation des programmes, il a révélé que 2,5 millions de dollars ont été récoltés. Et que cela va permettre de mettre en œuvre des projets dont celui relatif à la forêt et au cacao durable.

L’organisation par la Côte d’Ivoire de la 15ème Conférence des Parties sur la désertification et la sécheresse (COP15) à Abidjan, du 09 au 20 mai 2022, a rassemblé plus de 5 000 participants issus de 197 pays. Elle a été marquée à l’ouverture par le sommet des Chefs d’Etat.

« L’initiative d’Abidjan », a soutenu M. Donwahi, vise à contribuer à un changement structurel de l’économie agricole ivoirienne et à la croissance économique. Toute chose qui permettra de réduire les niveaux de pauvreté dans les zones rurales.

A noter que « L’Initiative d’Abidjan » saluée de partout est un ambitieux programme de 2,5 milliards de dollars pour une durée de 5 ans. dont l’objectif est de créer les conditions d’une durabilité environnementale en replaçant le secteur agricole dans un rôle puissant de création d’emplois et de revenus.

Cette initiative (en anglais Abidjan Legacy Program) est une approche globale et novatrice pour une nouvelle prospérité. Elle est structurée autour de 4 points principaux, à savoir, la lutte contre la déforestation et la restauration des forêts qui vise à restaurer 20% du couvert forestier ivoirien d’ici la fin de la décennie; l’amélioration de la productivité agricole à travers la mécanisation et la restauration des sols; les actions en vue de rendre les chaînes de valeurs actuelles plus durables avec une transformation locale plus significative, pour générer davantage de richesses et d’emplois, surtout pour les jeunes et les femmes et l’identification des chaînes de valeur du futur, respectueuses des sols et qui vont résister au changement climatique.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here