Au moins dix morts dans un attentat aux USA: une tuerie à caractère raciste venue d’un suprémaciste blanc.

0
95

Au moins dix personnes, dont une majorité d’Afro-Américains, ont été tuées samedi, à Buffalo (État de New York), par un jeune homme blanc armé d’un fusil d’assaut. Il a été arrêté sur place. Les autorités dénoncent une nouvelle tuerie à caractère raciste venue d’un suprémaciste blanc.

Un jeune Américain blanc âgé de 18 ans a ouvert le feu samedi dans un supermarché de Buffalo, dans l’État de New York, faisant au moins dix morts, dont une majorité d’Afro-Américains. Il est identifié comme s’appelant Payton Gendron. « Nous enquêtons sur cet incident comme étant à la fois un crime motivé par la haine et une affaire d’extrémisme violent à motivation raciale », a déclaré Stephen Belongia, policier du FBI, lors d’une conférence de presse dans cette ville américaine septentrionale, au bord du lac Erié, à la frontière avec le Canada.

Lire aussi: États-Unis : dix morts dans une fusillade à Buffalo, dans l’État de New York

Le tueur a été arrêté sur place, et incarcéré. L’homme, blanc, était équipé d’un fusil d’assaut, d’un gilet pare-balle, d’une tenue de type militaire, d’un casque et d’une caméra pour diffuser son crime en direct sur Internet, ont annoncé les autorités policières et judiciaires locales.

Le chef de la police de Buffalo, Joseph Gramaglia, a fait état de dix personnes tuées et de trois autres blessées. Onze étaient des personnes noires et deux étaient des blancs, dans ce quartier majoritairement afro-américain de Buffalo.

D’après le commissaire, le tueur a d’abord tiré sur quatre personnes sur le parking du supermarché Tops, en tuant trois d’entre elles, avant d’entrer dans le commerce et d’y commettre un carnage. Un garde de sécurité, policier à la retraite, a tiré sur l’assaillant mais ce dernier, protégé par son gilet pare-balle, n’a pas été blessé et a abattu ce garde.

Lorsque la police est arrivée – très vite – sur les lieux, le jeune homme a retourné son arme contre lui, au niveau de son cou, avant de se rendre aux forces de l’ordre, selon le commissaire Gramaglia.

Il s’agit d’une « tuerie atroce par un suprémaciste blanc », a déclaré la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul. De son côté, le maire de Buffalo, Byron Brown, a indiqué que le tueur avait fait plusieurs heures de voyage pour commettre son crime dans un quartier majoritairement noir de Buffalo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here