Crimes de guerre : comment la justice pénale internationale est née

0
54

Alors que le massacre de Boutcha, en Ukraine, a choqué la communauté internationale, le régime russe est accusé par de nombreux chefs d’Etat de « crimes de guerre ». Mais depuis quand cette notion existe-t-elle ? Comment est née la Cour pénale internationale, qui juge ces crimes ? Anne Chemin du « Monde » raconte en podcast l’histoire de la justice internationale.

Le 2 avril, le monde découvrait des dizaines de cadavres jonchant les rues de Boutcha, à une trentaine de kilomètres de Kiev, après que les soldats ukrainiens l’ont reprise aux forces russes. Des photos insoutenables qui ont choqué la communauté internationale et poussé, depuis, de nombreux chefs d’Etat à accuser la Russie de perpétrer des « crimes de guerre ».

En première ligne des instances internationales chargées d’enquêter et de récolter des preuves, la Cour pénale internationale (TPI). Créée il y a bientôt vingt ans, cette juridiction a vocation à enquêter, juger et condamner les criminels de guerre, civils ou militaires.

Sa création est le fruit du long cheminement de l’idée d’une justice universelle, au-dessus des Etats, qui date de plusieurs siècles. Du procès de Nuremberg au tribunal pour l’ex-Yougoslavie, le droit international s’est peu à peu codifié et doté d’une juridiction habilitée à condamner jusqu’aux chefs d’Etat.

Dans cet épisode du podcast de « L’Heure du Monde », Anne Chemin, journaliste au service Idées du Monde, nous raconte la genèse de la justice pénale internationale.

Un épisode produit par Garance Muñoz, réalisé par Quentin Tenaud et présenté par Jean-Guillaume Santi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here