Chute de 14,2% de l’euro face au dollar: Les implications pour les 14 pays africains de la zone franc cfa

0
119

La parité fixe entre le franc CFA et l’euro est souvent défendue comme un gage de stabilité. Mais sur un marché monétaire international dominé par le dollar US, le filet de sécurité présente parfois quelques fragilités.

La valeur de l’euro, la monnaie commune à 19 pays membres de l’Union européenne (UE), a reculé de 14,2% au cours des derniers mois face au dollar US, entraînant dans son sillage la baisse du franc CFA, une monnaie utilisée par les 6 pays membres de la CEMAC et les 8 pays de l’UEMOA, peut-on constater des indicateurs du marché international de change.

Le franc CFA qui est lié à l’euro par une parité fixe est immédiatement impacté par les évolutions de la devise européenne. Selon de nombreux analystes, la situation n’est pas près de s’arranger.

La difficulté vient du fait que la Banque centrale européenne (BCE) continue de maintenir une politique de rachat des actifs sur le marché de la monnaie.

Cela entraîne une baisse des taux sur les emprunts, et désintéresse les investisseurs, dont les pertes sont renforcées par la hausse des prix (inflation).

Or, dans le même temps aux USA, les autorités monétaires ont commencé à lever des taux rendant le dollar plus attractif, malgré une inflation record. Les pays africains concernés ne participent pas aux décisions de la BCE, et sont pourtant contraints de gérer les implications de ses choix.

Le recul de la valeur du CFA face au dollar a un avantage pour les exportations. En monnaie locale, le chiffre d’affaires des entreprises du secteur devrait augmenter. Mais le défi pour les régions qui l’utilisent, c’est qu’en raison du volume des importations, il faudra dépenser plus en monnaie locale pour payer des factures internationales.

Notons également qu’une des conséquences du repli du FCFA face au dollar est que sa valeur a aussi reculé face au yuan renminbi, la monnaie chinoise, et au dirham des Emirats arabes unis.

Ces deux pays sont de gros fournisseurs des zones UEMOA et CEMAC.

Dans ses échanges avec des entreprises qui consolident leurs résultats financiers en dollar US, l’Agence Ecofin a appris que cette perte de valeur a pénalisé les performances de l’année 2021, se traduisant par des résultats quasi stables. Ce qui est de nature à alerter les investisseurs, attentifs aux risques de perte de change lorsqu’ils évaluent les opportunités de placement dans les deux régions.

L’évolution du FCFA a aussi un impact sur les échanges entre les pays qui l’utilisent et leurs voisins anglophones comme le Ghana et le Nigeria, dont les monnaies ont été volatiles, au cours de ces cinq dernières années.

On remarque cependant que les trajectoires de leurs monnaies ont été différentes en fonction de leurs propres évolutions face au dollar. Le naira (Nigeria) a légèrement progressé, alors que le cedi (Ghana) est en recul de 17,7%.

I.Linge

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here