PARTAGER

Des élèves du centre de formation professionnel (Cfp) de Touba, ont pris d’assaut le commissariat mixte de la ville ce vendredi 13 mai dans la matinée. Ce, pour libérer de force, Doué Fabrice.

L’un des leurs, mis aux arrêts la veille, suite à une plainte déposée par  Fadiga Youssouf pour coups et blessures volontaires ainsi que le  saccage de son domicile.  Grâce aux renforts venus de l’escadron de gendarmerie de Touba, les assaillants ont été contenus.

Les élèves, à qui le capitaine de Zadi Gomelé Thimotée, a expliqué les motifs réels de l’interpellation de leur condisciple, ont aussitôt levé le siège. Au moment où nous mettions sous presse à la mi- journée, le calme était revenu aux abords du commissariat.

De sources policières, Fadiga Youssouf, mécanicien automobile a été molesté le mercredi 11 mai, par un groupe d’élèves en liesse après une victoire aux compétitions de l’Oissu.

A bord du véhicule de son patron, il tentait de se frayer un chemin sur la voie publique complètement obstruée par les élèves du Cfp. Pris à partie par ceux-ci, il est brutalisé et fouetté. Ayant formellement identifié Doué Fabrice, un habitant du même quartier que lui, Fadiga Youssouf se rend au domicile familial de ce dernier à l’effet de se plaindre.

Il n’a même pas encore fini de relater sa mésaventure quand arrive Doué et certains camarades. Ils se mettent à le battre à nouveau. Sur leur lancée, les pensionnaires du Centre de formation professionnelle se rendent au domicile de la victime qu’ils saccagent.

Doué Fabrice, est détenu dans les geôles du commissariat mixte en attendant d’être déféré devant le parquet.

YAHAYA KARAMOKO

CORRESPONDANT REGIONAL

REAGISSEZ A CET ARTICLE

Laisser un commentaire